Les lits sont faits - Crédit photo izart.fr
Les lits sont faits - Crédit photo izart.fr

« Les lits sont faits »

Vous avez aimé :

05/11/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Les lits sont faits, j’y ai passé toute la matinée, profitant d’un beau soleil entre deux jours de déluge.

Au jardin, bien évidemment.

Dégager les troncs de bananiers abattus par la pluie, recouvrir les lits de paillis divers, remplir les fossés entre deux, cueillir des haricots et des turkey berries, tout y est passé.

Et bien sûr désherber sans relâche et reprendre sur la nature les parcelles qu’elle grignote sans cesse, boostée par la mousson, ça tombait sous le sens…

Ah ben oui, on est loin du mythe du jardin paradisiaque où tout pousse par la grâce de dieu, au hasard.

Certes, on essaie de s’épargner de la pénibilité et des manipulations inutiles, ergonomie toujours, mais avec les moyens du bord, c’est à dire… zéro !

Bon d’abord à la base, je ne suis pas jardinière, simple héritière des bonnes pratiques que mes ancêtres exercent depuis la nuit des temps.

Ensuite j’aime la terre, dans toutes ses expressions, de la graine au fruit, du germe à la fleur et inversement.

L’attraction qu’elle exerce sur moi est sans doute de l’ordre de la connexion cellulaire.

Leurs racines mes racines.

Allez savoir ce qu’il se passe lorsque je suis à l’ouvrage, les pieds rivés dans la boue, dévorée par les moustiques ou en prise avec des épines qui me lacèrent les bras…

Qu’est-ce qu’elle peut bien me raconter la terre, pour que j’y revienne inlassablement, de tentavives réussies en échecs à répétition ?

Et si c’était simplement l’attention que je lui accorde et l’humble reconnaissance que je lui voue sans borne.

D’ailleurs,je commence à sentir, ici aussi, intuitivement quand il faut que je me rende au jardin.

De partout où je suis passée, oui de partout, dans de simples pots, ou sur un périmètre minimaliste, je n’ai eu de cesse de semer, planter et admirer oeuvrer la nature.

Comme si ce qui pousse en externe n’était que la face cachée de ce qui pousse en interne.

Et à cultiver positivement, on ne peut bien évidemment que récolter du positif.

Elémentaire, que ce soit au jardin ou dans tout ce que l’on entreprend.

Prendre soin de la terre, des plantes, des arbres, de la nature, c’est bien prendre soin de soi.

Du macrocosme au microcosme, une seule et même dimension.

Ah, au fait… j’ai oublié de vous dire, les graines arrivent bientôt !

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:8,90 €
8,90 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.