Les pauvres dans nos campagnes - Crédit photo izart.fr
Les pauvres dans nos campagnes - Crédit photo izart.fr

« Les pauvres dans nos campagnes »

16/11/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Les pauvres dans nos campagnes - Crédit photo izart.fr
Les pauvres dans nos campagnes – Crédit photo izart.fr

Les pauvres dans nos campagnes ont ceci de bien qu’ils sont blancs, silencieux et… invisibles.

Contrairement aux pauvres migrants qui sont colorés, médiatisés et… visibles.

En effet, les médias ont beaucoup relayé l’accueil, bon ou mauvais, dont ils ont fait l’objet dans les campagnes d’adoption.

Mais la pauvreté ordinaire, cela existe t-il vraiment ?

D’ailleurs vous en connaissez, vous, des pauvres dans votre entourage ?

En fait, autant il est facile de faire étalage de ce que l’on possède, une, deux voire trois voitures, une maison, une piscine, autant il est dur de faire étalage… de ce que l’on ne possède pas !

C’est pour cela que les pauvres sont invisibles à nos côtés.

Et pourtant nous les croisons tous les jours, parce qu’ils marchent sur le même trottoir, vont à la boîte aux lettres relever leur courrier, ou sortent sur le palier pour vider leurs poubelles.

Oui, ils sont là et en vie, comme vous et moi, voilà, on sait qu’ils existent, what else ?

En fait, c’est ça qu’on aime chez eux, discrétion et transparence.

Sans doute leurs premières qualités au demeurant, honte et pudeur.

Pendant ce temps, une immense majorité de français-es râle à qui mieux mieux et sans complexe, en criant à qui ne veut pas l’entendre, que son fric lui glisse entre les doigts.

Impôts, ah les voleurs !… Taxes, ah les abus !… Emprunts, ah l’arnaque !… Actions, ah la loose !… Voitures, ah la pompe !… Voyages, ah l’avion !… Loisirs, ah les gosses !… Extras, ah j’ai craqué !…

La minorité restante n’a guère ce genre d’embarras pour attribuer des postes à son budget, elle ne réussit déjà pas à faire face aux dépenses de base, loyer + électricité + eau.

Oui, les pauvres dans nos campagnes existent.

On ne les encore pas marqués.

Ni fichés, ni parqués.

Ils ne fuient pas non plus un pays en guerre, ils n’ont pas non plus traversé l’Europe avec femmes et enfants, personne n’enviera jamais le sort des migrants.

Heureusement, beaucoup de gens leur viennent spontanément en aide.

Les pauvres de nos campagnes, je vous dis, que des gens bien ordinaires.

Bien à vous,

Isabelle

Evolution des seuils de pauvreté mensuels pour une personne seule - INSEE Données 2014
Evolution des seuils de pauvreté mensuels pour une personne seule – INSEE Données 2014

2 Commentaires

  1. Merci Isabelle d’attirer l’attention sur tout ce monde invisible et discret. Et il y en a de plus en plus malheureusement. Et avec les suppressions des subventions aux associations cela va être encore plus difficile d’entretenir le réseau social, de sauvegarder un minimum ou un semblant de solidarité… Nos politiques ne tiennent qu’à l’argent et au pouvoir coûte que coûte et ne voit pas qu’ils sont en train de piétiner gaillardement un quart de la population qui n’en peut plus. Tenons le cap pour avoir les yeux et le coeur ouverts car cela risque de devenir très difficile de ne pas devenir égoïstes.

    • Oui, j’étais tentée aussi écrire que les pauvres vont un jour descendre spontanément dans la rue pour manifester contre cet état de misère injuste, une armée de morts-vivants contre laquelle les gens vont… se barricader lors de son passage 🙁
      Et l’égoïsme triomphant qui fait tendre la main à d’autres malheureux, toujours plus loin (un relent de colonialisme ?) alors que des gens souffrent et crèvent aussi à moins de 100 mètres de son nez…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.