L'esprit paisible entre mer et montagne - Crédit photo izart.fr
L'esprit paisible entre mer et montagne - Crédit photo izart.fr

« L’esprit paisible entre mer et montagne »

02/10/2017 Bonjour à toutes et à tous,

L'esprit paisible entre mer et montagne - Crédit photo izart.fr
L’esprit paisible entre mer et montagne – Crédit photo izart.fr

Il a détaillé deux belles tranches dans la mangue puis découpé un damier de la pointe de son couteau sans percer la peau c’est très important, avant de retourner le tout.

Nous avions alors chacun-e un exquis dessert prêt à déguster, du Brésil, pour l’une, et d’Espagne pour l’autre, le tout servi après le délicieux poulet et son riz, cuisinés à la sénégalaise, bien sûr.

Vive le mélange des genres !

Deux jours plus tard, j’ai reproduit ses gestes à l’identique pour offrir à mon tour des mangues à mes compagnons de tablée.

Mais nous étions plutôt en mode camping ce jour-là, pas comme chez mes voisin-e-s qui avaient dressé une belle table pour l’occasion.

La Coppa italienne, cadeau de mes hôtes lors de mon dernier séjour, côtoyait donc un camembert bien franchouillard, et un gratin de ravioles ramenés de la veille, réchauffé sur mon camping-gaz de compétition 🙂

Faut dire que le repas de la veille fut justement tout aussi mémorable, pressés que nous étions de mettre les pieds sous la table dans cet endroit aussi inaccessible que pittoresque.

Même à 21:15, Marie T. nous attendait sourire au lèvres, pour nous placer aux milieu des convives.

A peine croyable qu’il y ait eu d’autres tables de réservées dans le minuscule chalet, et dire que j’avais craint qu’elle ne se lasse de nous attendre dans la nuit 🙁

Il était flanqué sur l’étroite route qui sinue à flans de falaises dans les gorges, avec circulation alternée par endroits, et feu rouge clignotant intimant de rebrousser chemin.

Mais le risque de prendre un caillou détaché de la paroi rocheuse était plus grand encore…

L’esprit paisible entre mer et montagne, j’étais prête à tout affronter, rien ne m’arrêterait 🙂

Bon, sauf que le caillou dans le pare-brise du camion, ils y ont eu droit au retour, mais sans moi.

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.