Tunnel de la Croix-Rousse
Tunnel de la Croix-Rousse

« Lumières de rêve »

08/12/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Tunnel de la Croix-Rousse
Tunnel de la Croix-Rousse

Le 08 décembre à Lyon est un événement unique, la Fête des lumières attire tant de monde que la ville double sa population en 4 jours !

Si la nuit du 08 reste la plus marquante à cause des luminions qui brillent sur toutes les fenêtres de la ville, mais aussi du département du Rhône entier, les festivités démarrent déjà le 06 décembre.

Ainsi avec (un peu) moins de monde dans la ville, il est agréable de découvrir en avant première, toutes les animations mises en lumière par des artistes, des écoles, des collectifs  et la Municipalité aussi qui travaille l’éclairage avec son équipe technique.

Les projets, souvent financés par des entreprises, des établissements, voire d’autres pays sont cette année très performants en matière d’économie d’énergie.

Cette année, aussi incroyable que cela puisse paraître, la ville chiffre à 5000€ le coût des installations, toutes étant passées à l’éclairage Leds.

Inutile de vous redire tout le bien que je pense de ce type d’éclairage, il y a plusieurs années que je suis passée au tout Leds à la maison.

Débordement - Montée de l'Amphitéâtre
Débordement – Montée de l’Amphitéâtre

Première immersion dans le monde des lumières le 06, direction le Tunnel de la Croix-Rousse dans le boyau inauguré ce même jour où les modes de déplacement doux, à pied, à vélo, en roller et en bus sont à l’honneur, après 9 mois de chantier.

Le très beau spectacle qui ponctue les 25 mn de traversée pour un peu plus d’1,800 km nos plonge directement dans la magie des lumières et de leur animation.

Partant du principe qu’il est impossible de tout voir, même en 4 jours, il vaut mieux étudier le programme avant de démarrer sa visite…

Longeant le quai pour rejoindre la Presqu’île, je renonce à l’idée, pour ce jour, de me diriger vers l’hôtel de ville envahi par la foule.

La foule autour de moi, elle parle anglais, allemand, italien, bulgare, arabe, japonais, chinois, mais elle vient aussi de toutes les contrées de France !

Donc pour attaquer la visite en toute sérénité, habillez-vous chaudement, TRÈS chaudement des pieds à la tête, pas de sacs, tout dans les poches, un bon repas dans le ventre et une sérieuse motivation pour vous frayer un passage à travers la ville…

Laissez à la maison les personnes âgées, emmenez-les peut-être juste l’avant veille du Jour J, ou mettez le DVD du cru 2013 dans leurs chaussons de Noël.

Crayons de couleur - Passerelle du Collège
Crayons de couleur – Passerelle du Collège

Ne culpabilisez pas non plus de priver le chien d’une grande balade, il vaut mieux qu’il hurle à la maison plutôt que dehors piétiné par la foule.

Et alors ultime recommandation, votre bébé n’en a que faire des illuminations, lui, tout ce qu’il demande à cette heure, c’est de plonger dans les bras de Morphée, repu et au chaud !

Entre le froid glacial, les heures de queues avant d’accéder aux spectacles, le bruit omniprésent (non non ce n’est pas que de la musique…), de grâce laissez-lui le temps de grandir pour apprécier.

Surtout que les rangées de mollets encerclant la poussette, c’est pas le plus chouette des spectacles pour un bébé…

Alors après, vous êtes parés, la nuit lyonnaise est à vous 🙂

Ah oui, dernier détail, qu’on me donne une adresse où le vin chaud et le chocolat chaud sont dignes de ce nom 🙁

Pierrot le feu- Place Bellecour
Pierrot le feu- Place Bellecour

Spéciale dédicace à Laurence Medioni et Alexis Chommaud, production Art Tripping, pour le génie et l’effet spectaculaire de leur oeuvre Débordement Montée de l’Amphithéâtre.

Mention toute particulière à Pierrot le feu, l’oeuvre de Joseph Couturier, Production de Jacques Couturier Organisation, Place Bellecour qui est belle d’émotion et de recherche plastique.

And the Winner is… Voiture 21-Côté fenêtre, de Milosh Luczynski, qui nous a emmenés rêver dans le défilement de ses paysages sous les voûtes de Perrache !

M A G N I F I Q U E, merci l’artiste !

Il n’y a pas si longtemps que Tsvétomira Simova m’emmenait rêver, elle aussi, avec 23-F Côté hublot

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.