L'usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement - Crédit photo izart.fr
L'usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement - Crédit photo izart.fr

« L’usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement »

20/02/2018 Bonjour à toutes et à tous,

L'usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement - Crédit photo izart.fr
L’usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement – Crédit photo izart.fr

L’usage prolongé de benzodiazépines nuit gravement à la santé.

Vous vous en seriez doutés avec un nom pareil 🙁

Lysanxia, Tranxène, Valium, Xanax, Témesta,Lexomil, Mogadon, Stilnox… ça vous parle ?

Et encore, je n’ai noté que les médicaments dont le nom me parlait parmi la vingtaine qui circule dans les officines françaises…

Heu… quand je dis me parlait, précision de taille, ce n’est par expérience personnelle, je n’en ai jamais pris.

Mais c’est tellement de façon naturelle que les gens vous disent consommer ce genre de médoc

Vertigineux même qu’ils s’y adonnent les yeux fermés, ainsi qu’à leur cohorte d’effets secondaires 🙁

Rien qu’à en lire l’énumération j’ai peur de toucher l’emballage d’une seule de ces boîtes de médicaments !

Et je ne vous cache même pas que j’ai lu plein d’autres horreurs, mais je vous laisse fouiller sur le Net tout·e·s seul·e·s si ça vous tente, je crois que ça va me rendre malade si je les parcours une deuxième fois…

Un rapport de l’ANSM d’Avril 2017 donne des détails bien précis, huuuum…

Voilà comment est établi le parallèle entre prise régulière de benzodiazépines et maladie d’Alzheimer : Une étude menée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) montre le lien entre la prise régulière de benzodiazépines et le risque de survenue de la maladie d’Alzheimer. Ces recherches de Sophie Billioti de Gage et son équipe de l’Inserm démontrent une augmentation de 30% du risque en cas de prise quotidienne pendant plus de trois mois. Le risque est augmenté de 60 à 80% en cas de prise quotidienne de benzodiazépines pendant plus de six mois.

Bon, vous, je ne sais pas, mais si j’avalais moi ce genre de médoc, en lisant ces lignes, ça me ferait l’effet contraire : crise de panique et d’angoisse 🙁

Heu… j’me dirai peut-être que mes petits problèmes de Madame Tout Le Monde, finalement… je vais peut-être les relativiser… ou trouver d’autres solutions, non médicamenteuses, pour me tirer d’affaire 🙁

Ouaip, ben c’est pas du luxe de se dire qu’on a échappé à tout cela, un peu à la façon de Marien – mon poète de proximité préféré – qui fêtait récemment ses 29 ans sur FB 😉

Une chose est sûre, c’est qu’il ne tourne pas à ça lui non plus 🙂

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.