En quête de MOOC - Crédit photo izart.fr
En quête de MOOC - Crédit photo izart.fr

« Ma quête de MOOC »

27/12/2015 Bonjour à toutes et à tous,

En quête de MOOC - Crédit photo izart.fr
En quête de MOOC – Crédit photo izart.fr

Ma quête de MOOC est une fois de plus comblée.

Au terme de 6 semaines de cours intenses mais passionnants, j’ai récidivé et certifié une formation en ligne proposée à nouveau par Rue89 Journalisme : Ecrire pour le Web.

L’équipe pédagogique de MOOC Rue89 définit ainsi le programme « Nous aborderons toutes les facettes de ces nouvelles écritures, du référencement à la pression du temps et de l’audience, en passant par l’influence des réseaux sociaux ou le développement des médias sur tablettes et mobiles. »

Ces 7000 inscrits sont donc issus de 90 pays dont environ 80% de France, les autres de Suisse, du Japon, des Philippines, d’Israël, d’Afrique de l’Ouest, d’Australie, de Belgique, d’Allemagne, d’Italie…

Leur moyenne d’âge avoisine les 36 ans, et les femmes représentent 60% des apprenants.

Autant dire que le niveau d’étude est élevé car 60% des inscrits détiennent un Master.

C’est sans doute pour ces dernières raisons que des fois je suis proche de l’asphyxie mentale et que je m’isole pour potasser mes cours, désolée pour mon entourage…

En général, je bloque une journée pour travailler sur les cours de toute la semaine, dès qu’ils sont mis en ligne.

Chacun progresse à son rythme et selon son envie, mais la charge de travail est assez intense durant les 4 semaines de formation gratuite.

Plus 2 autres semaines en option, payantes celles-là, pour certifier le MOOC avec un questionnaire et un cas pratique à soumettre.

Mais au bout de tout ce travail, le succès est à nouveau au rendez-vous, et après le premier MOOC de l’année auquel je me suis donnée à fond, me revoilà d’attaque !

Heureusement que j’ai fait mes armes sur le précédent MOOC, car de nombreux pièges, indépendants (ou presque) de l’équipe pédagogique nous attendent cette fois, plate-forme plantée, bugg d’un live, slides fantômes…

Sueurs froides garanties jusqu’au dernier moment mais c’est là qu’il faut faire preuve de débrouillardise jusqu’à la réussite 🙂

Ma certification de formation devrait arriver, pas peu fière d’avoir totalisé 84 points sur 100.

Ah ouais, quand même…

Au fait mon cas pratique, il est passé sous vos yeux il y a peu, allez, je vous donne un indice 😉

Tout dire en 3000 caractères espaces compris, c’était aussi une des consignes, j’vous dis pas le stress 🙁

Vous n’aurez peut-être pas aperçu certaines modifications que j’ai apportées à mes habitudes d’écriture, mais il s’agit avant tout de technique et de méthode, donc ça se passe derrière l’écran et non pas devant.

A bientôt donc pour de nouvelles aventures de MOOC, et si de votre côté vous en avez expérimenté, racontez !

Félicitations à tous ceux qui ont suivi et terminé le MOOC Ecrire pour le Web. Merci aussi à tous les participants pour ces beaux moments de travail, de partage et de collaboration. Ce fut un plaisir de partager cette expérience avec vous.

Planning du MOOC

Le MOOC sera définitivement fermé le 24 décembre à 18 h. Les forums et les évaluations de votre espace resteront accessibles, tout comme les réseaux sociaux qui resteront actifs si vous voulez continuer à échanger avec les autres participants.
Début janvier : Retour de l’équipe pédagogique vers les apprenants qui ont réalisé le cas pratique
Au plus tard le 20 janvier : Attestation de réussite du MOOC « Ecrire pour le Web » pour celles et ceux qui l’auront validé.

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. Super isabelle ce mooc. J’ai suivi un mooc sur l’innovation récemment car ce sujet me passionne. C’est quand meme carrément chouette de pouvoir se former, échanger avec d’autres sur des thèmes qu’on aime … vive internet !!
    Bises

  2. Bravo Iza, compliments, très heureux pour toi !!
    Je partage complètement l’avis d’Hervé sur le concept … que je n’ai pas eu l’occasion de pratiquer
    Bisesss
    Fil

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.