« Mariage, Gadzarts et Arbre à faisans »

24/10/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Arbre à faisans - Leycesteria formosa
Arbre à faisans – Leycesteria formosa

« – Alors vous pensez arriver vers quelle heure demain ?

– On sait pas, mais il paraît qu’on est aussi invités à la cérémonie religieuse qui se fait à 14:30…

– Mais pour l’église il n’y a jamais d’invitation particulière, c’est l’endroit où tout le monde se rend après être allé accompagner les mariés à la mairie !

– Ah bon, ben je savais pas moi, je croyais qu’on allait direct à l’apéritif… »

On a frôlé le deuxième loupé du même genre et la même année dans la famille

Je croyais qu’ils savaient tous comment se déroule un mariage, ben non 🙁

En parlant de mariage, ça me rappelle une conversation, dans l’après-midi.

Alors que nous nous promenons entre amis dans le joli village médiéval de Ternand (69), nous tombons nez à nez avec un ami commun qui fait découvrir ce même village à des toulousains.

C’est leur qualité de Gadzarts, ingénieurs des Arts et Métiers de Cluny, qui fait se retrouver régulièrement ces messieurs et leurs dames par la même occasion.

J’apprends que l’un est parrain de l’autre, car dans cette école, en effet, on devient parrain de la nouvelle promo 25 ans après sa propre entrée et grand-parrain 50 ans après.

Il faut tout le faste des grands bals, comme le Grand Gala de Cluny qui réunit près de 4000 personnes, pour rencontrer l’âme soeur, dans ces formations à forte connotation masculine !

Et à l’époque, mieux vaut ne pas manquer non plus le grand bal de l’école normale de Mâcon qui regorge d’institutrices en devenir !

Et c’est pour cela que certaines générations sont marquées par une forte proportion de mariages issus de la rencontre d’étudiants de ces deux écoles 🙂

Ternand
Ternand

Mais derrière ce tableau très bucolique, certaines écoles de Gadzarts ont été menacées de fermeture, à cause des pratiques de bizutages très controversés et jalousement gardées secrètes mais qui firent grand bruit à la fin des années 90.

A la suite de ces événements, Ségolène Royal, alors ministre déléguée à l’enseignement scolaire fera voter, en 1997, une loi interdisant le bizutage.

Le phénomène, heureusement semble en régression, la solidarité entre étudiants nouvellement recrues et anciens élèves accompagnants restant une valeur sûre.

Je me souviens, que sillonnant les rues de Cluny, on y rencontrait toujours quelques Gadzarts bruyants, accoutrés d’une blouse grise aux décorations relevant quasiment de l’oeuvre d’art, mais qui ne manquaient pas d’effrayer les petits enfants 🙂

Bon, ces chers enfants aux grands gestes et aux grosses voix d’à présent, je me dis qu’il leur reste encore quelques pratiques à découvrir s’ils veulent, un jour, convoler en justes noces

Au fait, chers amis de promenade, il parait que les baies si appétissantes du Leycesteria formosa (ou Arbre à faisans, un autre amateur) rencontré dans l’extraordinaire jardin de cet après-midi, sont comestibles avec un goût de caramel, on y retourne ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.