Mise en demeure J-9 - Crédit photo izart.fr
Mise en demeure J-9 - Crédit photo izart.fr

« Mise en demeure J-9 »

12/02/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Mise en demeure J-9 - Crédit photo izart.fr
Mise en demeure J-9 – Crédit photo izart.fr

Mise en demeure J-9.

Alors aujourd’hui, j’ai commencé par faire l’inventaire de ce qui pourrait éponger ma dette.

C’est à dire ce que je pourrai vendre.

Ben plus grand chose en fait.

Ah si… ma voiture !

Parce que selon mes calculs – ah oui, contrairement aux idées reçues, les pauvres comptent souvent et beaucoup – la situation va continuer à se dégrader jusqu’en Avril 2017, voire Mai.

Mais tu te rends compte, comment tu vas faire sans voiture, tu en as besoin !

Ben je vais m’ôter ce besoin, facile…

C’est sans doute vachement plus dur d’avouer à son entourage qu’on est pauvre, plutôt qu’on n’a pas encore pu se payer sa Rolex 😉

Ah ouais, faut avouer, comme je le disais hier, au risque de faire de la peine aux autres…

Alors de grâce, pitié, épargnez-moi vos toits, chambres, lits, services, conversations, dissertations, compassions et autres idées de la sorte.

Ah oui, aussi et surtout les prêts.

Sur ce dernier point, parlons franchement une fois de plus, je ne pourrai jamais rembourser.

Sur les autres, stop, ça va finir par me rendre TRÈS agressive.

Genre, gardez vos conseils pour vous-même, le moment venu, vous verrez comme ça vous sera utile 🙂

Depuis des années que je m’économise et que je m’épargne, svp je voudrais aussi m’affranchir de votre pitié qui me renvoie une fois de plus, une fois de trop à la réalité.

Et on dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Merci, le mien, d’enfer, est basique.

Et la solution tout autant.

Merde, cette fois je me sens tellement au fond du fond, tiens, aussi bas que toutes et tous ces survivant-e-s dotées de capacités créatives qui ont bouffé de la vache enragée toute leur vie sans répit.

Et dont, pour certain-e-s, on admire à titre posthume le fruit de leurs tripes vides de bouffe, de leur corps privé de chaleur, de leurs vies d’exclu-e-s de la société pour un grand nombre ?

Et dont on loue le talent, le génie, la grandeur, le sens du beau, voire du spirituel ?

Avez-vous un jour songé que vous étiez peut-être devant l’expression de leurs angoisses, de leurs manques, de leurs doutes, de leurs peurs, de leurs nausées ?

Ouais, c’est peut-être ça ma transition, mais alors désolée, dans ce virage-là, je sens que je vais encore perdre des ami-e-s

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.