Mon poncho est dans la voiture - Crédit photo izart.fr
Mon poncho est dans la voiture - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]

“Mon poncho est dans la voiture”

31/12/2019 Bonjour à toutes et à tous,

“- Bon, je crois que je vais avoir besoin de mon kway pour aller manger ce midi, mais faut que je le sorte de mon sac 🙁
– Ah ben moi ça va, mon poncho est dans la voiture…”

Le gros lapsus qui tombe là, comme ça, en Inde, contre toute attente… ma voiture… mon vélo en l’occurrence.

Pauvrette, elle est bel et bien en France, mon auto, avec son problème qui n’est toujours pas réglé, passons 🙁

Faut dire que c’était pas la première boulette de la journée, que voulez-vous, la fatigue qui s’accumule…

Ce jour, là, je répliquais donc joyeusement à celui qui me charriait de bon matin.

“- Ah ben ça va, c’est pas encore Alzheimer… même si hier j’ai oublié qu’on était samedi !”

Ah ok… sauf qu’on était lundi 🙁

Et puis il s’est mis à pleuvoir, pleuvoir, pleuvoir comme il n’en tombe que durant la mousson

Alors on a prolongé le lunch à Neem Tree, ma cantine préférée, par un chocolate dosa.

Allez jeter un oeil sur FB, la photo parle d’elle-même, je ne vais pas vous faire baver davantage…

Ah oui, parce que le matin, ayant raté le rituel dominical, l’idée fut de prendre un petit déj en terrasse, alors que NOUS ÉTIONS LUNDI !

Mais le premier établissement n’avait plus rien à proposer 🙁

Le second était fermé parce que NOUS ÉTIONS LUNDI.

Quant au troisième, je n’eus d’autre choix sans gluten, de bon matin, que de m’engloutir une grosse part de gâteau au chocolat avec un café.

Et nous avions déjà pas mal de bornes dans les mollets quand il fallut ensuite aller retirer du cash et faire les courses…

La suite dans les idées fut de passer louer une moto pour le réveillon du jour de l’an, tiens donc ?

Certes, cela ne me concernait pas, mais je découvrais malgré moi le programme au fur et à mesure des événements.

Non, le séjour dans le Kerala ; qui ne me concernait pas davantage, n’était plus d’actualité… ah bon.

Bref, ce jour-là l’ATM refusa pour la deuxième fois consécutive de me délivrer du cash, et même de régler mes achats…

Allo ici la France, j’ai un problème en Inde avec l’un de mes comptes bancaires 🙁

Pas grave, on va procéder par élimination, comme dit J., pour découvrir lequel !

Ah oui, parce que moi si je jongle avec 2 comptes pour des raisons bien précises, lui, il jongle avec au moins 4 fois plus…

Mais pas pour les mêmes raisons que moi, juste pour voyager au meilleur taux, en ce qui le concerne 😉

Bref, après le lunch, il fallut repartir sous la pluie quand même, merci mon poncho est dans la voiture

Et l’histoire ne s’arrêta malheureusement pas là.

Car la moto, louée au magasin du village d’à côté le matin-même, nous attendait patiemment.

Vous vous rappelez de l’histoire du scooter ? La même, en version moto… de ta mère sur le porte-bagage again !

J’vous dis pas de plus comment mes abdos ont souffert, assise en amazone durant des kilomètres pleins de trous et de cailloux 🙁

“- Ta batterie est suffisamment rechargée là, tu as largement de quoi rentrer !
– Bon ben d’accord… alors au lieu de te poser là, je te rapproche du croisement…
– Ah ben merci, ça va, t’es bien assise là ?
– Ouais mais bon… à la base je pensais que je te posais là… et que t’allais maintenant continuer en stop comme on avait dit 🙁
– Oh ben tu parles, regarde, je pédale même pour ne pas te vider la batterie 🙂
– Hé mais va falloir que je rentre moi, hein, et avant la nuit 🙁
– T’inquiète, t’auras le temps, bon juste faut pas qu’il en retombe une…”

Je l’ai posé – enfin il m’a posée – sur le chemin du loueur de moto, et je suis rentrée sous la pluie, normal.

En pédalant très vite pour arriver le plus tôt possible, et pas dans le noir, faites des gosses que je me disais…

Pari tenu, alors je me suis jetée en arrivant sur une, puis deux et même trois tartines de confiture, ça creuse le vélo !

Pour une fois que j’avais en même temps du pain frais sans gluten avec un pot tout neuf de confiture 🙂

Mélange Amla, banane, papaye, ça vous tente ?

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. mais qu’est-ce qui se passe en Inde du sud ? ou tout au moins à Auroville… il n’arrête pas de pleuvoir ? incroyable ! bon ici on va se faire un petit réveillon bien au frais, toujours pas de neige à Lyon, mais pas de pluie non plus ! alors très belle année et que ça commence bien… batterie chargée, porte-monnaie plein !

    • En fait, nombre d’indienn·e·s le disent et s’en inquiètent, il n’est presque rien tombé en première mousson de Juillet et ensuite, en fin de saison, elle a démarré tard, d’où la répercussion en Décembre alors que normalement c’est fini… Et puis à Auroville, nous sommes dans la forêt, donc il y pleut plus qu’à Pondy, on a déjà constaté à 10 km d’intervalle. Merci pour les voeux, de même !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.