No sugar no water no ice - Crédit photo izart.fr
No sugar no water no ice - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 2    Moyenne : 5/5]

« No sugar no water no ice »

25/02/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Comme tous les matins, quand je le croise sur la place du Fort de Jaisalmer, il me propose un jus de fruits frais.

En criant bien fort pour venter son produit No sugar no water no ice.

Et moi, toutes les fois, à la fin, exprès je rajoute… No plastic ! en lui montrant les verres et pailles posés sur son étalage.

Bon, il a beau me répondre qu’il en a d’autres, j’en ai jamais vu la couleur.

Ben oui, le changement qu’il soit écologique, politique, économique, comme d’hab, ça commence par moi 😉

En France, en Inde, en Malaisie, même combat, le plastique ne passera pas par moi 🙁

Je sais que j’enquiquine tout le monde avec ça, mais un sac tissu c’est génial pour la planète.

Et à la limite, un sac plastique rincé c’est réutilisable à l’infini, inutile qu’il finisse dans la mer.

Ou dans l’estomac des vaches comme en Inde.

Ils sont tellement nourris à la consommite ici, qu’ils ne comprennent même pas pourquoi vous précisez un Lemon Soda without straw.

Le serveur a beau répéter à la prise de commande, il vous apporte 5 mn plus tard un verre… avec une paille en plastique !

Bref, Paris ne s’étant pas faite en un jour, donc en ce qui concerne Jaisalmer, Delhi ou Pondicherry, pas de panique.

Mais en rentrant des attractions proposées pour le Festival du désert, une chose bien plus terre à terre m’obsède.

Me jeter sous la douche.

Parce que je viens de faire mon baptême de vent de sable sur le grand stade de la ville.

Alors crisser des dents c’est franchement très désagréable.

Surtout si vos narines et vos oreilles sont également ensablées.

Mais si de plus vos cheveux ressemblent à du crin enduit de suin, c’est juste horrible 🙁

Allez, pendant que j’y suis, l’eau de rinçage de la douche va servir à faire tremper tous les habits pour déposer le sable qu’ils contiennent.

En tous cas, ce soir j’ai une certitude, je n’habiterai jamais le désert.

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.