Nos lunettes et leurs smartphones - Crédit photo izart.fr
Nos lunettes et leurs smartphones - Crédit photo izart.fr

« Nos lunettes et leurs smartphones »

29/11/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Nos lunettes et leurs smartphones - Crédit photo izart.fr
Nos lunettes et leurs smartphones – Crédit photo izart.fr

Nos lunettes et leurs smartphones, tout un poème qui se décline au grè des âges…

Z’avez remarqué combien les jeunes, enfin ceux qui n’ont pas (encore) atteint notre âge, passent de temps avec leur téléphone au bout des doigts ?

Généralement, il les suit comme la voix de son maître.

A table, posé devant l’assiette, quand ce n’est pas entre les mains, vite fait entre deux bouchées…

Ça devient vite TRÈS agaçant de voir s’agiter les pouces de la personne assise en face de soi, tandis que son esprit galope déjà à la soirée du lendemain 🙁

Et vous, vous attendez que le sms soit envoyé Ding ! pour que votre partenaire de repas daigne enfin lever les yeux vers vous.

« – Tu disais quoi ?… »

Je refuse de répéter.

Ma parole en direct, je ne suis pas paramétrable pour être podcastée, sorry…

A la maison, quand elle était encore peuplée de jeunes, chacun-e était invité-e à poser son téléphone dans la boîte du couloir avant de passer à table.

Il ne franchissait pas la porte de la cuisine, point barre.

Voyager dans un car avec son portable, c’est aussi c’est prendre des risques.

Le premier c’est que le téléphone reste sur le siège, lorsque vous vous levez pour descendre précipitamment à l’arrêt, avec tout autre document au choix, CB, CNI… testé au moins trois fois par les kids 🙁

Le second, c’est de rater carrément votre arrêt, pour cause d’esprit et de pouces très occupés.

Dans la poche avant, mais glissé nonchalamment à côté, c’est radical pour que l’écran explose au premier contact avec le sol…

Et puis d’autres fois, il est arrivé à son propriétaire de le chercher longtemps, longtemps, longtemps, avant de le retrouver.

Sur les étagères des WC, planqué dans une chaussure, et de préférence avec la sonnerie coupée…

Ben nous, mes ami-e-s et moi-même, ce sont plutôt les lunettes qui nous font des sales coups comme ça 🙁

Surtout quand on devient suréquipé-e.

La paire de lunettes pour voir de loin ou/et celle pour voir de près, celle pour le soleil, la paire spéciale pour le PC.

Sans compter toutes les vieilles paires qui dépannent bien, même si la correction n’est pas actualisée…

Une vieille paire de secours dans la voiture, sa jumelle dans le tiroir de la table de chevet pour pas monter et descendre chaque soir en cas d’oubli 🙂

Plus une troisième qui se balade à travers la maison, pour ne pas chercher la nouvelle qui est systématiquement au fond du sac à main

N’empêche qu’en parlant de cette dernière, l’autre soir, à la répétition, j’ai dépanné une amie choriste, en la lui prêtant !

Vous saviez, vous, que sans lunettes, on ne peut pas chanter, arrivé-e-s à un certain âge ?

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.