On a donc pris le bus et aussi la mousson - Crédit photo izart.fr
On a donc pris le bus et aussi la mousson - Crédit photo izart.fr

« On a donc pris le bus et aussi la mousson »

Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 5/5]
06/11/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Voilà, voilà, on a donc pris le bus et aussi la mousson à peine arrivés en Inde.

Le bus c’était plutôt bien, une fois les deux valises casées dans le passage de tout le monde…

La mousson un peu moins agréable quand on ne s’y attend pas.

Parce qu’il peut pleuvoir la journée entière ici.

Enfin pleuvoir, le mot est faible, il tombe des cordes et plusieurs jours de suite parfois même.

Je me suis entraînée au périlleux exercice de monter le linge à étendre sur la terrasse.

Et de retourner aussi sec le dépendre jusqu’à la prochaine accalmie.

Après deux ou trois essais, j’ai capitulé 🙁

Armée d’un solide bout de bois, d’une cordelette et de pinces à linge – merci pour l’exemple les copines – j’ai bricolé un étendage maison dans l’entrée bien aérée.

Peine perdue, trois jours après, le linge avait à peine égoutté et commençait à dégager une odeur de renfermé…

J’étais quitte pour tout relaver le quatrième jour 🙁

Alors là j’ai compris que les jours sans pluie, il faut vite tout laver, des draps aux serviettes de toilette en passant par les serpillières.

Je sais, ça à l’air très con comme activité manuelle, n’empêche que ça occupe sa femme et son temps !

Ben oui, parce que malgré tout la température reste élevée pendant la mousson.

Et même si elle n’atteint pas les 40°, on transpire par 30° jour et nuit.

Le corps aussi en fait les frais, ouf, j’ai retrouvé l’usage de mes mains sans douleur et J. a cessé de gratter les siennes jusqu’à n’en plus dormir…

Ce qui serait aussi apparemment une réaction allergique du corps face au brusque changement climatique, une fois toutes les autres hypothèses écartées.

Et malgré l’injection antihistaminique prodiguée en milieu hospitalier et qui n’a pas produit l’effet escompté, si ce n’est de lui procurer une journée de sommeil.

Moi j’ai préféré suivre les conseils de l’homéopathe indien et appliquer une crème à base d’arnica et de camphre, complétée par des douches et des boissons chaudes.

Bref, tout est rentré dans l’ordre au bout de quelques jours si ce n’est la pluie, patience…

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. et bien la mousson, ce n’est pas innocent dans la famille… ça fait des ravages ! c’est un peu le même problème qu’en Ecosse pour la lessive… il faut étendre sous la pluie en espérant que le vent va être plus fort que l’eau -mais c’est plus du crachin que des cordes…- C’est pour ça que je suis contente de ne plus accompagner pendant la mousson, trop de facilité pour attraper tout ce qui passe côté infection ! allez bon courage, la mousson à Pondi peut durer encore quelques semaines….

    • Oui et encore heureusement qu’on ne va pas se baigner en mer ou qu’on n’a pas mangé de poisson, le premier truc que les docs te demandent, allopathie et homéopathie confondus !
      Bon mon linge est sec, je peux tenir un siège mais si finalement y’avait la mousson pendant Divali, ça calmerait les pétards et feux d’artifice 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.