Ouvrir son coeur c'est aussi ça - Crédit photo izart.fr
Ouvrir son coeur c'est aussi ça - Crédit photo izart.fr

« Ouvrir son coeur c’est aussi ça »

10/08/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Ouvrir son coeur c'est aussi ça - Crédit photo izart.fr
Ouvrir son coeur c’est aussi ça – Crédit photo izart.fr

Paul est arrivé ce soir, en tenue de travail, pour nous apporter une assiette de figues, tout juste cueillies dans son jardin.

Des méliquettes, on les appelle comme ça parce qu’elles sont petites, précise t-il, heureux de partager avec nous cette ancienne variété de fruits locaux.

Je l’invite à discuter autour d’un verre au bar du Camp Climat et nous trinquons, lui avec son café, et moi avec mon sirop de citron.

Il est heureux de nous accueillir dans son village de Maury, et admire notre courage de dormir sous les tentes avec ce grand vent.

Grand vent, c’est peu dire, avec des pointes la nuit dernière à 60-65 km/h et cette nuit, la VRAIE TEMPÊTE avec 70-80 km/h annoncés 🙁

Mais ouvrir son coeur c’est aussi ça, comme l’enseignait la prof de yoga ce matin, nous invitant à remercier toutes celles et tous ceux qui nous entourent, animaux, végétaux, humains.

Et bien évidemment TOUS les éléments de la planète 🙂

Mais, comme dirait Sénèque, La vie ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie.

Donc, je suis allée bouger mon corps aujourd’hui, dans une formation un peu plus légère mais non moins sérieuse 😉

Et nous nous sommes exercé-e-s à l’artivisme de façon très convaincante et humoristique.

Cherchez pas, le mot n’existe pas, nous avons même pensé déposer le nom avec le formateur qui nous entraîné-e-s dans un délire de ouf, comme y disent les jeunes.

On s’est mis-e-s en cercle, puis en ligne, puis en boule, on a marché, couru, on s’est remis-e-s en boule, puis en cercle au signal,  puis on s’est raconté des histoires, à deux, à six, enfin que des trucs super sympas et conviviaux.

Bref, avec mes petit-e-s camarades, une fois de plus on a bien rigolé ET bien travaillé.

Le clou du spectacle se passait donc sur scène, avec un grand jeu de l’épervier entre des activistes non-violents et des forces de l’ordre qui se courent après dans un magasin Nike 🙂

Un autre groupe lui, a joué aux poseurs de lapins, dents et oreilles à l’appui, qui s’infiltrent dans le bureau du directeur de la BNP 🙂

Quand je vous dis qu’on rigole comme des petites folles ici, vous me croiriez presque !

Bon allez, faut que j’aille manger là, parce qu’à Maury, j’ai des journées de 24:00 qui comptent double et parfois triple…

Mais promis je vous raconterai 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.