Plus forte la vie - Crédit photo izart.fr
Plus forte la vie - Crédit photo izart.fr

« Plus forte la vie »

31/01/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Plus forte la vie - Crédit photo izart.fr
Plus forte la vie – Crédit photo izart.fr

Deux heures au téléphone.

Eloigné·e·s mais toujours près.

Nous avons longuement parlé de l’opération.

Et de ses complications

Contre toute attente, le foie et le rein tous deux compressés, c’est une artère de ce dernier qui a du être sectionnée pour procéder à l’extraction de la grosseur.

Cette fameuse grosseur découverte aux urgences, par hasard, à cause d’un accident de la circulation

Normalement, le passage aux soins intensifs après l’opération avait été programmé pour deux jours.

Il a duré dix jours, rythmés par des migraines et des douleurs abdominales insoutenables, à cause desquelles aucun aliment ne pouvait être ingéré.

A la suite d’un moral au plus bas, allant de paire avec la récurrence de complications et l’impression de ne jamais reprendre pied, c’est un malaise qui est arrivé sans prévenir.

En pleine nuit, suivi de convulsions.

Panique dans le service.

Combien de temps s’est écoulé avant la prise en charge par l’équipe médicale ? La question demeure…

Étrange impression que d’ouvrir les yeux et de se retrouver en pleine séance d’IRM.

Sur-médication, opération très lourde, corps trop affaibli, alors celui-ci s’est mis en état d’alerte maximale.

Pour l’instant, les tests neuro-psy sont concluants, aucune séquelle détectée, mais aucun souvenir de rien non plus.

Plus forte la vie qui a heureusement pris le dessus.

Retrouver la force de se lever, de faire quelques pas, d’avaler quelques bouchées.

Comme une deuxième vie qui démarre.

Reste plus qu’à lui souhaiter tout le bonheur du monde 🙂

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. Décidément autour de moi (je veux dire dans l’environnement physique et sonore… les nouvelles que j’entends ou je lis comme les tiennes), que de découvertes bizarres et graves à l’occasion d’un événement banal…. mon frère parti en trois mois d’un cancer généralisé à la suite d’une épine dans le gros orteil… un copain, déjà quatre ans de cancers surmontés découverts à cause d’un mal au genou, une copine du cours de qi gong qui levait le bras gauche différemment du bras droit et la prof qui lui conseille d’aller consulter et qu’on a enterré le mois dernier, tumeur au cerveau… en ce moment ça n’arrête pas. Le cancer mérite de plus en plus les qualificatifs de silencieux sournois. Souhaitons le meilleur pour tou.te.s celles-ceux qui résistent à cette peste avec vaillance et courage.

    • Oui, il y a deux jours, dans mon voisinage, c’était un jeune de 16 ans qui à l’occasion d’une chute au foot se casse la clavicule, et à l’hôpital, on lui découvre… un cancer des os 🙁
      Que nous dit le corps, attaqué de toutes parts par des pollutions chimiques, alimentaires, atmosphériques, visuelles… mais aussi relationnelles et émotionnelles de plus en plus considérées comme perturbatrices potentielles ?
      Jacques Salomé préconisait aussi qu’il faut être un bon compagnon pour soi-même, paroles de sagesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.