Pour bien réussir faut pas respirer - Crédit photo izart.fr
Pour bien réussir faut pas respirer - Crédit photo izart.fr

“Pour bien réussir faut pas respirer”

20/07/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Pour bien réussir faut pas respirer, qu’elle disait toujours ma mère avant de prendre une photo.

Et les trois quarts du temps… elle les ratait.

Trop loin, trop près, flou, mais généralement il en manquait un morceau, tête, tronc, c’était selon.

On se demande bien d’ailleurs d’où elle tenait cette information de la plus haute importance, ne pas respirer ?

Je me souviens lui avoir acheté un appareil photo Fuji automatique pour l’anniversaire de ses 60 ans.

Elle s’en est bien servi une décennie, mais après, elle ne savait plus si les pellicules dedans étaient neuves… finies… ou absentes.

Et elle avait aussi des problèmes pour les extraire et les installer, je suis venue à la rescousse plus d’une fois.

Jusqu’à ce que finalement elle n’en fasse plus du tout usage.

Mais en même temps, il faut dire que ça devenait très galère et de plus en plus cher de faire développer des pellicules argentique.

De mon côté, je continuais malgré tout, et faisait tirer en double, parfois en triple les photos pour les grands-parents.

Bon ben n’empêche que même si les albums photos ont disparu de notre quotidien, je suis quand même bien contente de recevoir des clichés de vacances.

Voilà, c’est comme ça maintenant, vous recevez les photos en direct, et finalement, c’est sympa aussi.

Bon, il y a quelques jours, sur notre groupe familial, nous avons reçu de magnifiques photos de Choupinou en vacances à l’océan.

Même pas peur de l’eau froide ni des vagues qui le renversent, il a du sang breton, ça se voit !

Mais sur le coup, en le découvrant dans sa tenue de bain, j’eus un moment de surprise.

Casquette, lunettes de soleil, combinaison manches et jambes longues, les pieds dans l’eau dans ses jolies méduses bleues, c’était toute une panoplie.

A part les sandales d’eau et la casquette, je ne reconnaissais rien de ce que mes kids portaient jadis.

Tout aurait donc tant changé ?

Limite à me demander si je n’étais pas une mère indigne

Mais la conversation qui s’ensuivit avec l’un des tontons m’ôta un doute.

Pas avec celui qui, sur un ton ironique avait commenté, Pourquoi vous ne le mettez tout nu sur la plage comme beaucoup font ? 🤣

Quand ils étaient enfants, nous allions sur la plage de bonne heure le matin ou à partir de 16:00, pas de risque de coups de soleil !

Et comme les familles veulent profiter un maximum de leurs vacances, impossible à présent de rester enfermées durant les heures les plus chaudes…

Donc les parents veulent aller à la plage à toute heure, mais en fait il y a deux écoles.

Les uns tartinent leurs gamins de crèmes solaires bien chimiques, plus cancérigènes les unes que les autres.

Les autres équipent leurs enfants de vêtements avec les bras, les jambes et le corps couverts pour éviter toute brûlure.

Juste question de bon sens si l’on se rappelle que nos ancêtres allaient aux champs, faire les foins, ou garder les bêtes… toujours couverts !

Ah ben non, on ne travaillait pas en Croc Top ou torse nu, d’ailleurs, même les congés payés n’existaient pas… alors les vacances encore moins.

C’est là qu’est intervenu le changement, les bains de soleil sont alors arrivés.

S’étendre sur le sable sans rien faire, se prélasser durant des heures pour bronzer (idiot) devint la nouvelle tendance.

On observa, des décennies après, une recrudescence de cancers de la peau liés à une surexposition au soleil…

La boucle était bouclée, j’avais ma réponse, non, je n’avais fait prendre aucun risque à mes kids, ouf !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.