Home » Blog » Petite chronique « Pour ne pas être victime toute sa vie…

Petite chronique « Pour ne pas être victime toute sa vie…

« Pour ne pas être victime toute sa vie »

12/02/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Pour ne pas être victime toute sa vie - Crédit photo izart.fr

Pour ne pas être victime toute sa vie – Crédit photo izart.fr

Œuvrer pour ne pas être victime toute sa vie, vaste programme, surtout quand tous les malheurs de la terre s’abattent sur vous !

Oh oui, elles sont nombreuses les raisons de se plaindre, quand ce n’est pas à cause du patron, ou de pôle-emploi, ou de l’épouse, ou de l’époux, ou de l’ex, ou des enfants, ou de la santé, ou de la voiture, ou de l’école, ou du fisc, ou des gendarmes, ou de l’EDF, ou de la politique, ou du président…

Refrain bien connu, bref, l’enfer c’est LES AUTRES 🙁

HOUHOUOUOUOUOUOUOUOU !!! Z’en n’avez pas marre de ressasser ça tous les jours de la semaine de tous les mois de l’année ???

Z’en avez pas marre de charrier ces énormes valises pleines d’horreurs qui vous foutent des crampes aux bras, qui vous clouent au plancher ???

Moi, je suis victime plus que toi… ma valise est plus lourde que la tienne et surtout, je m’y cramponne bien !

Mais vous imaginez ce paysage sinistre, si toutes les personnes que vous avez croisées dans votre journée avaient la tête, le coeur et la bouche empli·e·s de la même rancœur ???

Un ÉNORME nuage toxique bien plombant qui insidieusement vient gangrener l’esprit puis souvent, peu après, le corps de toute une fange de la population, comme quand le ciel se drape de noir avant l’orage, mais version ultra-polluante 🙁

D’abord la couche superficielle et puis après, bien en profondeur, le mal pourrait s’installer…

Ah ben oui, trop facile, quand il aura trouvé un endroit propice pour se développer, se nourrir et qui lui ressemble tant, bien négatif, bien acide, bien sombre.

Ben oui, il ne va pas s’installer en priorité là où rayonne la chaleur du coeur, où les cellules sont nourries de bonnes intentions et de connexions heureuses, hautement vibratoires, trop dur de survivre dans ces conditions extrêmes !

L’autre jour, au yoga, j’ai pris subitement la tangente alors que notre super prof donnait ses consignes durant une séance de relax.

Alors que nous faisions un exercice centré sur le cerveau, le remerciant pour son action avec douceur, l’idée m’a traversée de prendre soin de tous mes organes et viscères 🙂

En les scannant, dans ma tête, je les ai massés par la pensée toutes et tous avec amour, les remerciant pour leur efficacité, et le confort et la vitalité apporté·e·s à mon corps grâce à leur bon fonctionnement 🙂

Cerveau, puis coeur, poumons, foie, vésicule biliaire, reins, rate, estomac, pancréas, utérus, vessie, intestins, je pense n’avoir oublié personne !

Et si c’était plus efficace pour mon bien-être moral et physique, plutôt que d’aller faire d’intrusifs dépistages médicalisés, et étrangers à ma personne, allez savoir ?

Mon corps m’appartient, je lui procure tout le bien possible.

Plutôt que de lutter contre mon corps dès qu’il me signale un dysfonctionnement, être à l’écoute de mes maux et modifier mon rapport à lui ne serait-il pas un bon remède ?

Quand elle eut fini de me dérouler toute sa liste d’ennuis de santé ; en attendant que la réunion démarre et même si ne lui avais rien demandé et encore moins fait de commentaire, se tournant vers moi avec un air un peu soupçonneux, cette dame me dit soudain :

« – Vous n’avez pas mal vous ?
– Heu… non…
– Vous n’avez rien ?
– Ben non…
– Alors vous avez bien de la chance !
– De la chance ?!…
– Oui, avec l’âge, vous allez voir, ça ne s’arrange pas :(« 

Sourire intérieur.

Après renseignement, il s’avère que cette personne est plus jeune que moi !

Et puis, entre nous, mon corps et moi, plus ça va, mieux on va 🙂

Bien à vous,

Isabelle

Isabelle alias Mam's

    « Petites chroniques » sont produites sous Licence Creative Commons : Oeuvres protégées, leur reproduction, copie, modification sont soumises à autorisation du propriétaire.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Petite chronique « Pour…

    par Isabelle alias Mam's Temps de lecture : 3 min
    0