Retrouver le chemin de la nature - Crédit photo izart.fr
Retrouver le chemin de la nature - Crédit photo izart.fr

“Retrouver le chemin de la nature”

01/02/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Retrouver le chemin de la nature - Crédit photo izart.fr
Retrouver le chemin de la nature – Crédit photo izart.fr

Ça y est, voilà le printemps qui se pointe !

Du moins par ici 🙂

Et pour moi, ça sonne la trêve de la salade achetée l’hiver dans mon épicerie bio locale, au compte-goutte, histoire d’en garder le goût…

Sac en tissu et Opinel en poche, m’en suis allée vite retrouver le goût et le chemin de la nature pour mes cueillettes sauvages 😉

Oui, je sais c’est une obsession chez moi, comme le printemps, je rajouterai même 🙂

Mais alors ici, c’est tellement l’abondance que je peux ramasser trois salades d’avance.

Alors il y a toujours les classiques pissenlits, plantain, ficaire, mouron blanc et alliaire.

Et puis les méditerranéennes que je découvre, grâce à mon précieux livre des Écologistes de l’Euzière, Les salades sauvages, guide de cueillette toujours sous le coude 😉

Comme l’arrucat, la fausse roquette, le fenouil ou la cousteline.

Au fait, à propos du mouron blanc, ou stellaire intermédiaire, savez-vous que c’est une plante bio-indicatrice ?

Cela veut dire que sa présence dans le sol est indicatrice de la composition de celui-ci, et en l’occurrence, si le mouron blanc abonde dans votre jardin, très bonne nouvelle !

Premièrement, c’est une excellente plante comestible pour composer votre salade, et ensuite elle indique que le terrain sur lequel elle abonde est fertile et équilibré 🙂

DONC, ne faîtes pas comme ces imbéciles ; le mot n’est pas trop fort, qui, par pages entières sur le Net cherchent à la détruire par tous les moyens chimiques et polluants, ça va de paire 🙁

Mais mangez-la donc, elle est si abondante et… gratuite, contrairement aux produits phytosanitaires !

Bon, j’ai par contre fait la moue en découvrant qu’une autre plante bio-indicatrice se plaisait à merveille dans un endroit précis de feu-mon-jardin-chéri, la chélidoine.

Alors oui, si elle abonde chez vous à un endroit particulier c’est parce qu’il est riche en… nitrates, mauvaise pioche.

Mais si elle est là, c’est aussi pour nettoyer le sol, la nature est PARFAITE vous dis-je 🙂

Des fois, pas toujours possible de savoir d’où vient la terre rapportée dans votre jardin…

J’avais aussi un autre endroit où poussait abondamment l’euphorbe des jardins.

Pas vraiment désirée, cette invitée-là qui signale un excès de matières organiques animales, d’excréments animaux quoi 🙁

Et ben oui, c’était exactement en-dessous des mangeoires que j’avais installées pour nourrir les oiseaux du ciel tout l’hiver !

Bon, allez, un petit quizz pour finir, vous reconnaissez quelques plantes sur la photo de ma petite salade en illustration ?

Une sortie identification et cueillette offerte à celle ou celui qui en aura identifiées le plus, à vos loupes 🙂

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.