Sans compter le diabète qui vous guette - Crédit photo izart.fr
Sans compter le diabète qui vous guette - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

« Sans compter le diabète qui vous guette »

27/01/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Les difficultés que j’ai eu pour m’approvisionner en fruits et légumes frais, je ne dis même pas bio, en Malaisie m’ont posé question.

Certes, en Inde, le végétarisme s’impose de par la tradition hindoue.

Et c’est très facile de trouver ces denrées en vente dans tous les coins de rue, proposées par de petits producteurs.

Ici la culture musulmane est dominante, donc on trouve viande, poisson et fritures diverses en abondance sur les marchés, dans les restaurants…

Sous couvert de gain de temps, le fast-food supplante la cuisine traditionnelle, les gamins y sont gavés de bonne heure.

Pire, pour fêter un événement toute la famille débarque au McDo ou KFC local, et la malbouffe est associée à une récompense 🙁

Mais la conclusion du ministère de la santé est alarmante car seul 6% de la population mangerait suffisamment de fruits et légumes !

Et tous les inconvénients qui en découlent, sans compter le diabète qui vous guette, première cause de maladie devant le cholestérol, l’obésité…

Le problème c’est que dans ce pays on a grandement détruit l’agriculture traditionnelle et locale au profit de la culture du palmier à huile.

Incitée par le gouvernement même, à cause de la valeur que cette denrée a pris, promise à un eldorado et pourtant en déclin.

L’offre locale de fruits et légumes baisse alors les prix augmentent.

Et du coup le marché est envahi d’importation bon marché…

D’autant plus que le climat en Malaisie permet la production de ces denrées toute l’année.

Et donc les producteurs ont meilleur compte à se tourner vers l’exportation, c’est un cercle vicieux !

En persévérant, ça me connaît, j’ai quand même pu trouver un grand sac de légumes frais et bio.

Je peux le commander chaque semaine, sous forme d’AMAP.

Et le tout est prêt à emporter, dans un grand sac IKEA, bien développé en Malaisie aussi 😉

Des bottes de végétaux frais et multicolores, proprement alignés ont fait mon bonheur !

Pour environ 10€ j’avais devant moi un immense choix de verdure verte, pourpre ou argentée propre à m’en faire saliver.

J’ai identifié sans trop de peine citrons, menthe, coriandre, laitues et les fleurs d’hibiscus pour faire le bissap.

Mais pour le reste, mystère et boule de gomme… alors j’ai goûté les feuilles crues, ça me connaît aussi 🙂

Tiens on dirait des épinards, certes rouges.

Tiens on dirait du chou, mais en tige, tiens on dirait les légumes braisés mangés au restau…

Et petit à petit, j’ai improvisé des plats plus succulents les uns que les autres.

Avec des petits pois crochus par ci et de larges feuilles rouges par là.

Ajoutez du gingembre râpé, des épices bien indiennes, de la sauce tomate.

Et une cuillère de crispy chili flakes local, c’est que du bonheur 🙂

Ah oui, j’ai oublié l’incontournable riz à la coco pour accompagner le tout !

Bien à vous,

Isabelle

3 Commentaires

  1. je ne sais pas pourquoi il faut que je remplisse maintenant chaque fois nom, email et site ??? bon ça c’est pour le côté technique !
    sinon, super pour tes recherches culinaires… à mon avis, tu devrais te trouver un éditeur français qui te paierai pour te faire parcourir la planète pour trouver ce genre de bons plans… mais bon, je ne suis pas sûre et d’un qu’un éditeur soit assez riche pour se permettre ça, et de deux que tu aies envie de bosser… pourtant c’est un chouette boulot ! et merci de nous faire partager tes trouvailles !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.