Sous le plastique la plage - Crédit photo izart.fr
Sous le plastique la plage - Crédit photo izart.fr

“Sous le plastique la plage”

30/01/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Bon, j’en ai encore appris une bien bonne, moi qui pensais naïvement enfin trouver sous le plastique la plage…

Saviez-vous que l’action de nettoyer les plages, ici dans la région de Pondy, c’est tout à fait contre-productif.

Etonnant non… je dirais même plus, hallucinant ?

Alors en fait, imaginez que vous et vos ami·e·s soyez très enthousiastes à l’idée de participer à une opération plage propre proposée par une honorable ONG.

Enfin, vous allez pouvoir passer à l’action et ramasser ce que d’autres ont lâchement abandonné après leur passage sur votre plage préférée !

Ce jour-là, victoire, vous avez retiré 10 kg de déchets de la plage, et à l’évidence, presque uniquement du plastique !

Tongs, débris de surf, bouteilles en plastique et filets de pêche bien sûr, mais aussi brosses à dents, flacons de crème solaire, cotons-tiges, liste non exhaustive…

La semaine suivante vraiment emballé·e·s par vos résultats, vous remettez ça avec vos ami·e·s plus que jamais motivée·e·s.

Et là, surprise, à la pesée ce n’est pas le même chiffre qui s’affiche !

20 kg de déchets, bravo… vous avez doublé la mise initiale.

Sauf que vous vous attendiez au contraire, n’est-ce pas ?

Que s’est-il donc bien passé ?

Et bien les locaux, voyant cette belle surface bien propre se sont empressés d’amener encore plus de déchets, la place plage est libre !

Franchement, à quoi bon payer un service pour faire ramasser ses ordures alors que d’autres le font gratuitement pour vous !

Vous constaterez que les incivilités n’ont pas de frontières.

Bon, vous remarquerez aussi qu’ici à Auroville, et c’est plus qu’honorable, les ordures ménagères et autres, sont collectées et triées pour être upcyclées ou recyclées.

Voire enfouies lorsqu’elles peuvent se dégrader dans le sol sans générer de pollution.

Dans la grande ville d’à côté, vous ne devinerez jamais ce qu’il advient des déchets des 1 247 953 habitant·e·s du Territoire de Pondichéry.

Vous cassez pas la tête à imaginer des solutions à la pointe de la modernité ou de valorisation optimale.

TOUT EST BRÛLÉ À CIEL OUVERT.

Je répète, TOUT EST BRÛLÉ À CIEL OUVERT.

Ouais, ça fait envie d’aller respirer le bon air marin, n’est-ce-pas ?

Et je vous laisse imaginer la pollution du sol…

On raconte même que d’aucuns aurovilliens enverraient leurs ammas porter leurs déchets domestiques directement dans les bennes des rues de Pondy

Ben oui, histoire de s’affranchir des frais de collecte.

Bien à vous,

Isabelle


Vous avez aimé :
[Total : 4   Moyenne : 5/5]


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.