T'as tout compris ? - Crédit photo izart.fr
T'as tout compris ? - Crédit photo izart.fr

« T’as tout compris ? »

Vous avez aimé :

06/06/2022 Bonjour à toutes et à tous,

T’as tout compris ? qu’il m’écrit alors que je lui raconte l’histoire.

Sur le coup, je ne relève même pas la question.

Après je réalise, ah ben oui c’est vrai ça, j’ai tout compris !

Faut plutôt dire que je n’ai même pas eu le temps de me poser la question.

Enfin plutôt si, une fois, en pédalant comme une dératée pour me rendre à la poste.

Juste après avoir abandonné mon petit agrume à son sort, dans le trou fraîchement creusé et rebouché illico, au jardin.

D’un coup, un doute me traverse, t’as tout compris ? que je me dis à moi-même, bien beau de courir comme ça…

Et si le facteur m’attendait à mon ancienne adresse mentionnée sur les documents ?

J’envoie un message en cata pour m’assurer qu’il ne m’attend pas là-bas, et bien évidemment, pas de réponse

Le mental qui se met au galop avec son lot de stupidités et d’inquiétude, ça va, on t’a vu venir toi, dégage t’as pas ta place !

Alors j’ai fait confiance à mes cellules et à ce qu’elles avaient enregistré, la meilleure solution, tout en pédalant de plus bel.

Ça faisait quand même 3 jours de suite que je recevais des appels téléphoniques de numéros indiens non enregistrés.

Le premier jour, j’ai décroché, et au bout du fil, y’avait un type qui ne savait dire que Allo ?… Allo ?… Allo ?…

Moi j’ai répondu comme je l’ai entendu faire dans ces cas-là… Speak English, no Tamil… et j’ai raccroché illico.

Le deuxième jour, je ne comprenais toujours pas mieux qui me voulait quoi au bout du fil.

Alors j’ai collé mon téléphone dans les mains d’une indienne qui n’a jamais réussi à communiquer avec cet autre type…

Le troisième jour donc, alors que je n’avais pas décroché au premier appel, je me suis enhardie au second.

Who are you ?… What do you want ?… que je lui ai dit d’une voix forte et déterminée.

J’avoue que mon interlocuteur n’a pas eu le temps d’en placer une cette fois, j’ai attaqué direct !

Et là j’ai entendu… Isabelle… avec un fort accent anglais indien.

WTF ! quelqu’un cherchait vraiment à me parler !

Hello I’m the postman, letter blablabla… qu’il m’a dit.

J’étais tellement sous l’effet de la surprise qu’effectivement mes cellules ont enregistré pour moi, je ne souviens de rien d’autre !

Je me suis confondue en excuse tout en répondant thank you, I’m coming!

J’ai juste rebouché le trou autour du petit arbre, quitté mes gants et mes chaussures de travail, puis refermé le jardin avant d’enfourcher mon vélo.

Vous voulez que je vous dise ?

Le facteur m’attendait à la poste avec ma précieuse carte remise en mains propres !

Alors aussi incroyable que cela puisse paraître, je suis déjà en possession de ma carte d’identité indienne, la fameuse AADHAAR Card.

Ainsi que, depuis ce jour, la PAN Card indienne, carte bancaire qui permet notamment aux citoyens étrangers d’entreprendre des affaires ou d’investir en Inde.

Le tout avant même d’être en possession de ma carte d’Aurovilienne… si c’est pas le monde à l’envers !

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:8,90 €
8,90 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.