« TCHITCHATHÉ what else ? »

 

13/03/2013, Bonjour à toutes et à tous,

 

Thé anglais à la sauce italienne
Thé anglais à la sauce italienne

Ladies and Gentlemen !

B, qui aime bien se changer les idées mais n’a pas de véhicule, fait tous les mercredis les trajets en covoiturage avec Isabelle pour aller randonner dans les Monts d’Or.

Isabelle qui veut se perfectionner en anglais trop vite oublié – oh my God ! – invite B pour un Tchitchathé and we speak only English.

La liste de mariage devient trop ringarde, la liste de courses trop contraignante, la liste de Noël trop dépassée, venez vite nous rejoindre avec plein d’idées le lundi 11 Mars à 16:30 at Home, pour le premier TCHITCHATHÉ et démarrer une liste de partage !

C’est gratuit, facile, excellent pour le moral et tout le monde est gagnant !

On était là, bien gentils, à converser poliement autour de petits gâteaux et d’une tasse de thé quand tout à coup c’est parti un peu en live, parce qu’on a cherché l’équivalent italien de Développement Durable déjà traduit en anglais par Sustainable Development…

Ça vous donne une idée élevée du débat, mais, passée la première heure d’échange de tout en tout genre (!) et nous connaissant, on n’allait pas tenir très longtemps à ce niveau intellectuel 🙂

Alors la conversation s’est continuée un peu puis carrément en italien entre R et D, mais, comme B et A, je ne maîtrisais pas vraiment, nous avons poursuivi en anglais puisqu’au début on avait commencé comme ça en toute modestie !

J’ai dérapé aussi une ou deux fois en allemand, automatisme lié à une première langue laborieusement étudiée à l’école mais joyeusement réactivée lors de séjours bavarois organisés par le comité de jumelage du village.

Heureusement que B ne s’est pas lancée dans une conversation en langue arabe, ça aurait tourné au monologue faute de participants, quoi que D nous ait surpris, confiant qu’un jour elle en avait démarré l’apprentissage…plus rien ne nous semblait impossible !!!

Et dire que l’année dernière nous avions lancé une conversation de langue des Signes, de façon tout aussi informelle entre tartes et  flans à la noix de coco…

N’empêche qu’on a passé de superbes moments cette année-là, pleins de fous rires à inventer des histoires ou signer la pluie, la neige, le rose, le jaune, mais aussi les gâteaux au chocolat et les népalais !

Bon c’était pas utile de me demander si nous signions en anglais 🙁

En tous cas, lundi, à la maison, les enfants qui rentraient des cours et nous ont surpris en pleine conversation ne nous ont même pas pris pour des dingues

Je crois bien que ça leur a plutôt donné envie de se joindre à nous la prochaine fois et vous ?

 

Bien à vous,

Isabelle

 

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.