Une matinée avec le maharaja - Crédit photo izart.fr
Une matinée avec le maharaja - Crédit photo izart.fr

« Tout a commencé avec la neuvaine de Durga »

24/03/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Tout a commencé avec la neuvaine de Durga - Crédit photo izart.fr
Tout a commencé avec la neuvaine de Durga – Crédit photo izart.fr

Tout a commencé avec la neuvaine de Durga

Ce jour-là donc, après avoir donc franchi la porte dans la porte du palais du maharaja, impossible de ne pas constater l’effervescence qui règne à l’intérieur.

Le trône de son altesse, paré d’une peau de tigre, est orné d’une multitude de colliers de fleurs jaunes et oranges, ainsi que toutes les divinités l’entourant.

Des roses… d’Inde, évidemment !

Durga, alias Kali, enfin presque, parce la seconde n’est pas un avatar de la première – oui, c’est TRÈS compliqué la mythologie des déités hindoues – a été entièrement voilée de rouge.

Des hommes drapés de jaunes, d’ocre ou d’orange se pressent sous les arcades en direction d’une petite ouverture sombre dans le mur.

Après avoir déposé une première offrande dans l’urne que nous montre avec insistance le gardien des lieux, nous sommes invitées, avec mes 3 amies, à nous mêler à la file d’hommes qui arrive…

Intriguées presqu’autant qu’intimidées, nous nous laissons guider vers cette petite porte sans arriver à savoir ce qu’elle dissimule 🙁

A la lumière d’une petite chandelle, nous distinguons un homme qui récite des mantras, tandis qu’un autre s’affaire à déposer des pétales de fleurs sous le regard d’un troisième.

Aujourd’hui en effet, est honorée la première déesse du premier jour de Chaitra Navratri, Shailaputri de son petit nom, littéralement la fille de l’Himalaya, qui se fête tous les ans, en Mars-Avril.

Mais tandis que les hommes ; ne cherchez pas les femmes, nous n’en avons croisé aucune, commencent à fouiller leurs poches pour un ressortir un billet, nous sommes placées de la même façon dans la file d’attente qui se forme.

Mais quand nous est annoncé qui participe à l’événement, j’avoue que nous nous regardons les unes les autres avec étonnement…

Le maharaja de Bodhgaya en personne sort alors de ce recoin de la salle de puja !

C’est quand même pas donné à tout le monde de se trouver par hasard dans l’intimité d’un maharaja !

Bon, j’espère qu’il trouvera les prières pour me placer sous la protection de qui il sait.

Ah ben oui hein, parce que personne ne m’a prévenue qu’il fallait se prosterner devant lui et lui toucher les pieds 🙁

En plus de lui glisser un billet, ce dont j’avais bien été informée…

1000 Inr nous souffle t-on à l’oreille, même !

Mais après une rapide concertation avec les copines, nous convenons que 10 roupies feront parfaitement l’affaire, en voyant ceux déjà déposés 🙂

C’est sans doute pour cela que je n’ai pas reçu de billet en retour comme tous les autres indiens dans la file dans la file d’attente avant moi…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.