Tout ce qui tombe par terre est béni - Crédit photo izart.fr
Tout ce qui tombe par terre est béni - Crédit photo izart.fr

« Tout ce qui tombe par terre est béni »

Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]
13/11/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Tout ce qui tombe par terre est béni - Crédit photo izart.fr
Tout ce qui tombe par terre est béni – Crédit photo izart.fr

Tout ce qui tombe par terre est béni.

Je viens de le vérifier dans la boulangerie française d’où nous sortons avec une baguette sous le bras 😉

Car en rendant la monnaie, le vendeur a échappé une pièce qui a roulé par terre.

Et l’a immédiatement ramassée pour la porter au bas de son visage.

Hop, nettoyée des choses impures !

Ben oui, y’a des trucs comme ça, entre religion et tradition qui me font bien marrer 😉

En Inde, on surfe toujours entre les deux.

Se parer de ses plus beaux vêtements et aller prier pour la paix de ses semblables, c’est normal.

Les poubelles et les déchets jetés dans la rue c’est normal aussi.

Parce que des femmes de basse condition nettoient cela, voilà.

Respecter le choix de ses parents pour la future épouse ou le futur époux c’est normal.

Se retrouver du jour au lendemain face à un·e inconnu·e avec qui partager sa vie, c’est normal aussi.

Et puis à bien y réfléchir, il n’est ici question ni de choix, ni de libre arbitre et encore moins d’amour

Alors quand l’enfant paraît, finalement, c’est la seule chose qu’il et elle se seront permise sans l’intervention d’un tiers, les voilà enfin majeurs et responsables.

Oui, il fait l’objet de tout l’amour de ses parents, pères et mères de la même façon, car il leur permet sans doute de s’affranchir de tout ce qu’ils ont subi avant…

Et de toutes les projections aussi.

Selon la tradition toujours, les parents organisent une fête pour l’enfant à peu près à l’âge où il se déplace à quatre pattes.

A cette occasion, on étale au sol toute sorte d’objets hétéroclites.

Genre un tournevis, un stéthoscope, des livres, une montre, des bijoux etc…

Et les objets que l’enfant aura saisis en se déplaçant au milieu d’eux présageront de son futur métier 😉

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

  1. c’est sympa, tu m’apprends des choses… l’histoire du bébé qu’on met au milieu de plein d’objets, je ne connaissais ça que pour les futures réincarnations de grands lamas où le bébé devait choisir ce qui appartenant à sa réincarnation précédente ! je vais me renseigner si on fait ça partout car je ne l’ai jamais vu faire. Mais pour les projections, tu repasseras ! Va fouiller un peu dans la relation mère indienne-fils ainé ! ça vaut son pesant de psy ! continue de nous faire découvrir des petites choses culturelles intéressantes ! et belle vie avec tes voisins voisines…

    • Bon d’accord, je vais aller questionner au sujet de la relation indienne mère-fils aîné… merci pour l’info !
      Quoique dans nos sociétés occidentales c’est gratiné aussi le rôle qu’on octroie au fils aîné, j’ai des souvenirs cuisants d’injustice à ce sujet 🙁
      Et par contre, la fille aînée… c’est peanuts, t’as remarqué ?

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.