Un gastéropode lâché par les hommes - Crédit photo izart.fr
Un gastéropode lâché par les hommes - Crédit photo izart.fr

« Un gastéropode lâché par les hommes »

24/07/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Un gastéropode lâché par les hommes - Crédit photo izart.fr
Un gastéropode lâché par les hommes – Crédit photo izart.fr

La bête m’avait intriguée dès notre première rencontre.

Pensez-donc, jamais vu nulle part ailleurs avant !

De taille et de couleurs si impressionnantes…

Paraît que certains spécimens atteignent 6 cm 🙁

Le voilà, Helix lucorum qui arpente la moindre surface enherbée ou les pans de murs dans l’espoir de trouver à brouter !

C’est l’histoire d’un gastéropode lâché par les hommes… par inadvertance bien sûr 🙂

Ou échappé d’un élevage, allez savoir.

Tout comme le vison d’Amérique qui menace de détruire la population indigène de par ses capacités à se reproduire et à s’adapter.

et voilà que les populations locales de petits gris sont menacées de disparition faute de nourriture tant l’appétit de cet escargot est grand 🙁

Certain·e·s par ici le préparent et le mangent à la manière du Bourgogne.

Mais d’autres, après des heures de cuisson au cours bouillon, affirment qu’il est toujours aussi coriace et immangeable !

Pourtant, c’est bien souvent celui-ci qu’on vous vend en boîtes ou congelé sous l’appellation bourguignonne…

Et si je vous disais qu’il vient de Turquie et des Balkans, crieriez-vous à l’invasion de migrants clandestins ?

Mais bon, nos cours d’eau français sont aussi pleins d’écrevisses américaines.

Et dans les airs volent des frelons asiatiques depuis peu.

Bon, je ne vous parle plus de la coccinelle asiatique, importée massivement dans les années 80…

Alors là, c’est un tour rapide des espèces d’animaux invasives.

Si on fait celui des plantes invasives, on n’est pas encore couché !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.