« Un monde sans limite »

29/01/2014 Bonjour à toutes et à tous,

No man's land
No man’s land

Il voulait sortir son pays de l’agriculture traditionnelle pour le mener vers l’industrialisation qui faisait tant fureur à l’ouest, dans les années 60.

Mais comme la main d’oeuvre manquait, il a voulu encourager la natalité dans le pays, obligeant les femmes à avoir au moins quatre enfants, avec interdiction d’avorter avant 45 ans si ce quota n’était pas atteint, et même la contraception autre que naturelle y était interdite.

On allait jusqu’à surveiller les cycles des ouvrières sur les lieux de travail, on décernait la médaille de mères héroïques à celles qui avaient donné naissance à 10 enfants.

Le bilan de cette politique en faveur de la natalité aurait engendré environ 2 million de naissances supplémentaires.

Mais cette folie de plus en plus démesurée, ne put plus subvenir aux besoins de la population, doublée de l’ingérence d’un président qui menait grand train dans le pays avec ses élites, à grand coup de répression, environ 500000 personnes y auraient laissé leur peau…

Les aides aux familles nombreuses furent de plus en plus réduites.

On estime alors que, faute de pouvoir les élever, la majorité de ces 2 millions d’enfants non désirés ont été abandonnés dans les orphelinats ou simplement dans les rues.

Victimes de maltraitance et d’abus, victimes de la prostitution, de la drogue, de maladies, ils gardent les séquelles physiques et psychologiques de toutes ces années d’errance, qui sont autant d’années d’enfance à jamais sacrifiées.

Ces pauvres enfants ont à leur tour engendré des enfants dans la rue, ils n’attirent même plus la pitié, étant maintenant plutôt stigmatisés comme SDF.

Impossible de passer sous silence ce que ces générations ont vécu en Roumanie entre 1966 et 1989, date de l’exécution du dictateur Ceausescu et de sa femme, lors de la révolution du peuple roumain.

Impossible de ne pas comprendre ce qui pousse des gens à vouloir vivre mieux ailleurs.

Impossible de ne pas voir non plus, en parallèle, ce que peut engendrer la folie des grandeurs de nos jours.

Comment raison garder, lorsque les forfaits téléphoniques sont mensongèrement présentés comme illimités.

Illimitées aussi les garanties que les constructeurs automobiles offrent à leurs clients maintenant.

60 sortes de shampooing en rayon, 40 marques d’aliments pour chiens, des garanties à vie sur les appareils, le choix semble illimité une fois de plus…

Derrière l’illusion de ce monde sans limite, se nourrit un fantasme qui porte comme nom dictature…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.