« Un temps péri »

[sam id= »43″ codes= »true »]

31/07/2015 Bonjour à toutes et à tous,

Un temps péri
Un temps péri

« – Oui, ben tu parles, des maisons pas cher, à retaper, il y en a plein, mais t’as vu où c’est ? A 50 km de là…

–  … Je sais, mais comment veux-tu qu’on achète un logement dans le coin avec nos salaires de misère ?

– Et puis ceux qui trouvent des crédits intéressants, c’est parce qu’ils travaillent dans les banques, ils ont des tarifs spéciaux…

– Ce qui coûte le plus cher, de toutes façons, c’est l’électricité, parce qu’on soit chauffés au fuel ou avec des radiateurs, ça coûte pareil maintenant.

– Ma mère, des fois elle fait une flambée dans sa cheminée. »

Conversation qui ne manque pas de me surprendre, attrapée au détour d’un jardin.

Voilà, c’est ça le problème.

Comment faire pour dépenser plus ???

Pour gaspiller plus d’énergie ?

Pour polluer plus la terre ?

Pour faire tourner plus de centrales nucléaires ?

Toujours plus…

Je croyais qu’un tas de gens sur terre avaient conscience de la gravité de la situation.

Ben non.

Par contre, dans ledit jardin, les tables et chaises en plastique de l’été dernier n’ont pas trop aimé le gel et la neige de cet hiver.

Pas grave, quand il a eu fait suffisamment chaud pour déjeuner dehors, toute la petite famille s’en est allée acheter un nouveau mobilier de jardin.

Avec en plus un coffre en plastique pour stocker les nouveaux jouets des enfants.

Et une piscine.

Les accessoires défraîchis ont bien patienté quelques mois de plus dans un coin du jardin, avant de prendre le chemin de la déchetterie.

Less is more.

N’y a t-il pas une autre richesse ?

Qui permettrait de pouvoir penser et agir à contre-courant ?

C’est à peine croyable qu’un si jeune ménage ne soit pas encore sensible à ce problème mondial.

Et quand je vois gambader les petits enfants dans le jardin, je me dis, mais quel monde vous préparent vos parents ?

Pourtant, de partout dans la presse mondiale, on mentionne déjà la Conférence de Paris sur le climat, fin 2015.

Tu parles d’un temps péri pourri cet été, la canicule, manquait plus que ça…

La relation n’est quand même pas si compliquée à établir entre le changement climatique et les gaz à effets de serre, générés par, entre autres, les déchets et les énergies ?

Et puis l’immense majorité de cette jeune population est hyper médiatisée, hyper connectée

WHAT ELSE pour que ça tilte un jour dans leur tête ?

Leur apporter l’info sur un plateau, dans les mains mêmes de George ???

Bon allez, d’un autre côté, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières

Et j’ai une info vraiment pleine d’espoir.

On est passé du concept de maison passive à celui de maison active !

C’est à dire qu’elle produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme 🙂

Jugez-en par vous-même !

Bien à vous,

Isabelle

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.