Venue imminente d'une personnalité - Crédit photo izart.fr
Venue imminente d'une personnalité - Crédit photo izart.fr

« Venue imminente d’une personnalité »

28/07/2021 Bonjour à toutes et à tous,

Quand R. nous annoncé la venue imminente d’une personnalité, avec H. nous nous sommes regardés.

Bêtement, très bêtement.

Ben oui, lui dans sa team et moi dans la mienne, nous sommes les deux personnes physiquement présentes au studio d’upcycling.

Mais dejà les ouvriers paysagistes étaient sur le plateau pour procéder au nettoyage extérieur des abords du bâtiment, tonte, taille, élagage…

Et moi je me félicitais d’avoir entrepris hier, entre deux communications avec ma banque en ligne, le grand ménage de mon espace de travail et alentours.

Bonne intuition une fois de plus, car il restait encore pas mal finir avec la venue de cette personnalité prévue pour… le lendemain, ouf !

Frénétiquement, je commençais à étiqueter les articles finis et prêts à la vente, sait-on jamais.

La bonne nouvelle, c’est que l’événement était pour le lendemain, nous avions un jour pour tout préparer !

Entre temps une collaboratrice était venue me livrer la centaine de jolis sacs aux couleurs chatoyantes pour emballer les pots de sel marin local.

Je le sentais tellement que cette semaine allait être tordue…

La veille, avec un employé du magasin de e-cycle, nous avions déjà fait fort avec nos deux vélos chargés à bloc de pneus, chambres à air et jentes.

C’est sûr que nous avons fait sensation auprès des personnes croisées sur la route.

J’avais baptisé notre équipée de Rubber Marathon… n’empêche qu’on l’a fait !

Et ce matin, après une nuit blanche entrecoupée de quelques heures de sommeil, je me sentais bien lasse au moment d’attaquer.

Peut-être que la première répétition de chant, mardi soir, avait généré beaucoup d‘énergie, trop d’énergie.

Toujours est-il, qu’occupées avec ma collaboratrice à parler de nos fameux sacs, arriva une deuxième connaissance.

A. venait me solliciter pour travailler ensemble sur un concept de sacoches à vélo rigides et étanches, vaste programme.

J’en profitais pour faire les présentations, car à Auroville, il y a beaucoup d’invisibles qui ne se croisent pas forcément.

Tout simplement parce que tous ces gens travaillent énormément…

Ayant pris congé de l’une et de l’autre personne, j’en revenais à mes occupations de ménage, toujours entrecoupées de conversations avec ma banque.

Si j’avais su, j’aurais sagement refermé l’appli et pas répondu à l’injonction de réinitialiser ma reconnaissance digitale, et de créer un nouveau mot de passe.

Maintenant tout était bloqué !

L’opérateur français qui prenait en charge ma seconde carte SIM était bel et bien muet, d’où l’impossibilité de recevoir les notifications de la banque pour débugger.

Vers 5:00 de l’après-midi, je passais enfin à table, me réjouissant que de cette manière, je n’aurais qu’un repas à préparer dans la journée…

Pas de café, pas de sieste, j’étais au moins sûre de m’écrouler de sommeil ce soir…

À suivre !

Bien à vous,

Isabelle

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.