Version terre ou version pierre - Crédit photo izart.fr
Version terre ou version pierre - Crédit photo izart.fr

« Version terre ou version pierre »

01/06/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Version terre ou version pierre - Crédit photo izart.fr
Version terre ou version pierre – Crédit photo izart.fr

C’est bizarre, maman, comme nous n’arrivons pas à nous entendre, avec mes frères et soeurs, même après ta mort.

Enfin, non, finalement… ce n’est pas ta disparition qui va créer les affinités que nous n’avons jamais eues de ton vivant, les un-e-s envers les autres.

Prétextant un acte digne de toi, une première voudrait prendre les devants et a déjà fait établir un devis chez un marbrier.

Je ne comprends toujours pas ce que vient faire la dignité ici…

Alors que, revendiquant ton esprit de simplicité ; adepte que tu étais de la simplicité volontaire depuis toujours, je propose de fleurir ta tombe, agrémentée, par exemple, d’une rocaille.

Tu aimais la terre, les pierres et les fleurs, tout simplement, comme une fille de paysans.

On en a assez parlé toutes deux en faisant le tour du cimetière, à la recherche d’un emplacement pour acheter une concession.

Chose que tu n’as jamais eu le courage de faire, du reste, dommage, mais à défaut, on a rendu maintes fois visite aux reposé-e-s en paix…

Mais ça c’était avant, lorsque tu pouvais encore formuler le voeux d’être enterrée dans le village où tu résidais alors.

Version terre ou version pierre, un second n’est emballé ni par mon choix ni celui de notre soeur, et voudrait faire établir plusieurs devis.

Le troisième, lui, voudrait un monument avec ANNIE écrit en lettre dorées pour emmener défiler femme et enfant devant.

A cela, faut rajouter l’avis du tonton, le frère jurassien, jadis fossoyeur du village, qui préconise, à juste titre, d’attendre un an pour que la terre se tasse avant tous travaux.

Bon écoute, maman, c’est pas que, mais on ne va pas refaire l’histoire, hein.

Alors même si ça te fait de la peine, te tracasse pas avec ces considérations purement matérialistes.

Moi, j’ai hérité de ta fibre, et donc décidé de n’y prendre part d’aucune manière, sans intérêt.

Excuse, j’aime trop les fleurs des champs et la terre, comme toi, pour te coller un monument qui ne ressemblerait pas du tout, digne et austère…

Je sais, tu étais tout le contraire, humble et naturelle 🙂

Mais bon, mes frères et soeurs, peut-être que, quelque part, ça les rassure de s’afficher en bons enfants, vis à vis des autres résident-e-s du cimetière 🙂

Ah ben oui, oui, ce ne sont pas les visites des vivant-e-s qui vont troubler la paix des lieux…

Déjà, quand tu me racontais vouloir être juste enveloppée dans un drap avant d’être descendue en terre, je t’avais dit que c’était pas gagné…

Alors le cercueil en chêne massif, t’as bien deviné que je n’y étais pour rien 🙁

Comme quoi, on a beau être né-e-s de la même mère et du même père, on a chacun-e un ressenti bien différent à l’égard de l’une et de l’autre.

Allez, m’man, repose en paix.

Avec mes kids, on sait que quoi qu’il arrive, ton souvenir, il est bien dans nos cœurs 😉

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.