Visa pour la galère - Crédit photo izart.fr
Visa pour la galère - Crédit photo izart.fr

« Visa pour la galère »

24/07/2019 Bonjour à toutes et à tous,

Visa pour la galère c’est plutôt le titre qui s’est imposé en guise de… visa mode d’emploi !

Car ce sont souvent les dernières formalités qui sont les plus compliquées à régler.

Vol booké, réservations bookées, arrivée bookée, restait plus que le visa à finaliser.

Visa pour la galère – Acte I

D’abord voilà, je suis tombée en panne d’encre pour l’imprimante en même temps que j’accomplissais les formalités.

Et la copine qui assure le remplissage des cartouches partait en vacances, malheureux concours de circonstance 🙁

Donc de ce fait, je ne sais même pas à ce jour si son envoi est parti ou pas ? Surprise !

Qu’à cela ne tienne, j’allais donc déjà m’occuper de tirer des photos d’identité telles que requises par le Consulat, 5 x 5 cm.

Ah ben non, c’est pas comme les standards français 4 x 4 cm…

Donc il me fallait déjà auparavant l’intervention d’un tiers pour ramener ça aux dimensions requises, merci J. !

Munie de ma précieuse clef USB qui contient la copie de tous mes documents officiels, je me dirigeais donc vers la machine adéquate.

Pour ne pas dire vétuste, tant elle ramait à poursuivre les opérations qui auraient du me délivrer les 6 précieuses photos.

Le problème, c’est qu’une fois le tout rentré dans la bécane, celle-ci ne détectait rien 🙁

Ah oui, j’ai oublié de préciser qu’entre mon domicile et le service offert par le plus proche supermarché, il y a 13 km.

Donc je suis rentrée bredouille, une première fois 26 kilomètres.

En attendant que le format du fichier soit modifié avant de m’être renvoyé, j’ai remis ma quête à plus tard.

Le format adéquat sur ma clef USB et celle-ci bien en main, je me suis donc rendue à nouveau devant la babasse magique.

Malheureusement, elle n’avait pas amélioré ses performances après le WE…

Mais quand mes photo sont alors miraculeusement apparues à l’écran, j’ai patienté et patienté et encore patienté.

Tout baignait, elle avait reconnu le format, m’avait annoncé la somme à payer, jusqu’au moment où j’ai mis 0,25€ dans la fente.

Et que la machine m’a tout recraché aussitôt, une fois, deux fois, trois fois…

Essaie encore avec d’autres pièces des fois que, hein, parce que bien sûr je n’avais pas de monnaie, RIEN !

Et à ce moment-là, quand tu respires après avoir bien transpiré, tu vois qu’en bas à droite c’est écrit un truc en tout petit.

Pour pouvoir effectuer votre règlement, passez d’abord à l’étape suivante

Sans doute que plus d’un·e a du lui mettre un bon coup de pied ou de poing de dépit.

Et là miracle, mon impression photo est ENFIN sortie !

Ça m’a juste (encore) un peu énervée lorsque j’ai montré le résultat à J. et qu’il m’a dit elles sont pas un peu jaunes ?

Visa pour la galère Acte II

Franchement… TU CROIS QUE J’ALLAIS FAIRE LA DIFFICILE ???

J’allais enfin pouvoir m’attaquer aux copies des documents grâce à l’aide d’une amie qui me proposait d’utiliser son imprimante.

17 km à travers les gorges et la montagne, compter 25 minutes de grimpette, je repartais au frais, heureusement.

De plus cette fois-ci, le chantier mobile était en pause casse-croûte et moi j’avais ma bouteille d’eau à portée de main 😉

La copine m’attendait, son PC connecté et l’imprimante déjà allumée, tout allait bien se passer 🙂

J’avais tout emmené avec moi au cas où, la clef USB et le PC aussi, y’avait qu’à attendre que sortent les précieux documents.

C’est toujours à ce moment qu’arrive le truc improbable.

Visa pour la galère – Acte III

L’imprimante n’imprimait que… du noir et blanc, la copine avait zappé de me donner ce détail.

J’ai remballé tout mon bazar again, si ça s’appelle pas avoir la guigne 🙁

Mais j’avais décidé de ne pas m’énerver ni de gaspiller mon énergie inutilement.

Alors pour me changer les idées, je me suis mise en quête de trouver une imprimante rapidement chez quelqu’un·e d’autre.

Le lendemain, des âmes charitables me tiraient une sacrée épine du pied, merci à elles, tous mes documents étaient réunis.

Visa pour la galère – Acte IV

L’après-midi même, j’ai poussé.. poussé… poussé… mais la porte de la Poste du village est restée close.

Il faisait noir dans le bureau, le guichet était vide, et pas même un message d’excuse n’était affiché sur la vitre…

De retour à la maison, j’ai rebu un coup, repris ma gourde et ma voiture.

Et refait 26 km A/R pour expédier ma lettre suivie 🙂

Zen de A à Z grâce aux devoirs de vacances, j’améliore mon attitude de jour en jour 🙂

Bien à vous,

Isabelle

3 Commentaires

  1. et bien il sera mérité ce visa hein ! j’espère que tout ira bien mais pourquoi tu l’envoies si tôt ? tu pars déjà ? et le truc pour tes photos regarde sur mon site bijoliane.com il y a un lien pour se faire des photos à la bonne dimension (pour la prochaine fois !)
    j’espère que tout marchera bien, pour qu’il n’y ait pas suite à tes petites galères…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.