Where have all the flowers gone - Crédit photo izart.fr
Where have all the flowers gone - Crédit photo izart.fr

« Where have all the flowers gone »

30/01/2014 Bonjour à toutes et à tous,

Where have all the flowers gone…

« La première fois que je suis retourné dans mon pays, c’était la guerre »

Cet homme me dit alors l’avoir quitté tout jeune, embarqué comme Boat People.

A l’instar de tant de vietnamiens qui fuyaient par la mer, c’était l’ultime solution pour fuir le régime en place.

Difficile de ne pas faire un parallèle sinistre avec le drame qui s’est déroulé cet été en Italie, au large de Lampedusa

Et puis, on a parlé de nos amis communs, du Vietnam aussi, où certaines d’entre nous s’étaient déjà rendues avec bonheur.

Mais aussi des gens de là-bas, des femmes du Nord, si belles avec leurs traits fins.

Et aussi du climat, des paysages, et du Nouvel an asiatique, la Fête du Têt, qui va se dérouler ce week-end.

Et puis vient de mourir le plus célèbre folk singer américain de chansons protestataires et pacifistes Pete Seeger.

Celui qui a entre autres écrit Where have all the flowers gone ? s’est éteint ce 27 janvier, à 94 ans.

Cette chanson mythique du pacifisme, a été entre autre pour protester contre la guerre du Vietnam.

Elle sera ensuite censuré pour son emblématique lutte ouverte contre cette même guerre.

Il chantera aussi en faveur des droits civiques des noirs.

Et montera ainsi sur scène, à l’appel de Bruce Springsteen pour chanter de concert avec Woddy Guthrie, son complice de toujours.

Ça, c’était lors de l’investiture de Barack Obama.

Marlène Dietrich, enregistrera cette chanson en anglais et en allemand.

Puis pour la première fois en français, sous le titre de Que sont devenues les fleurs ?

Et Greame Allwright traduira nombre d’autres chansons de cet auteur.

Plaidant aussi pour les causes écologiques et environnementales, sa lutte est incessante.

A la fin des années 60, il créée l’association Hudson River Sloop Clearwater.

Dénonçant déjà l’emploi des PCB, déversés en masse dans l’Hudson et ses affluents par toutes les entreprises qui le bordent !

Parallèlement, il propose des programmes de sensibilisation et d’éducations à l’eau et à sa préservation.

Il est nommé Clean Water Hero, en raison de sa lutte et de ses actions.

Impossible ici de vous détailler l’extraordinaire engagement de cet homme.

Juste qu’à sa mort, il multipliait encore les actions en faveur des plus silencieux et des plus démunis.

Et notamment bien sûr, la nature.

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.