Zhippiewood after Bollywood on the dancefloor - Crédit photo izart.fr
Zhippiewood after Bollywood on the dancefloor - Crédit photo izart.fr

« Zhippiewood after Bollywood on the dancefloor »

Vous avez aimé :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]
12/11/2018 Bonjour à toutes et à tous,

Diwali est passé par là !

Deepavali ou Dipavali, c’est selon, mais c’est la même fête religieuse pour tous les hindous dans le monde 😉

La fête des lumières dure plusieurs jours avec un rituel différent, et l’on se pare de ses plus beaux atours, on fait le grand ménage.

Et nous avons eu droit, comme de partout en Inde, à toute une batterie de pétards et feux d’artifice plus détonants et polluants les uns que les autres.

Faut dire que des records de particules fines émises pour la circonstance sont battus 🙁

La fête devient donc source d’un pic de consommation d’énergie, de pollution lumineuse et de pollution de l’air (détecté durant plusieurs jours et à échelle continentale avec une hausse de + 56 à 121 % des particules fines, PM2,5et PM 10 notamment. Source Wiki

J’ai reçu de mon voisin et de ses deux enfants une petite boîte de friandises comme il est coutume d’en offrir pour célébrer la fête.

En échange je me suis empressée de leur offrir des parts du gâteau maison fait quelques jours plus tôt.

Ainsi qu’un traditionnel napperon Made in France !

Ah oui, c’est mon truc cette année, je suis partie avec un stock de napperons brodés vintage en guise de cadeaux.

Les indien·ne·s en raffolent et les utilisent à toute occasion 😉

Le locataire de l’étage est aussi venu partager une chaleureuse poignée de main gratifiée d’un Happy Diwali !

Ensuite, nous avons préféré le calme de la nuit à la campagne pour aller dîner dans un endroit que j’adore, Dharma Swasti à Auroville.

Surtout que pour fêter Diwali, une école de danse traditionnelle est venue faire une prestation remarquable après la méditation collective.

Ensuite, les babas cool ont vite envahi la scène, Zhippiewood after Bollywood on the dancefloor…

Nous nous sommes alors rapidement éclipsé·e·s, car c’est exactement le genre de population que nous ne côtoyons pas du tout.

Elle nous ressemble tellement peu, si ce n’est que par la couleur de peau

Bien à vous,

Isabelle

 

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.