La Casa Di Gangi

0

LA CASA DI GANGI

Gangi, Sicile

Gangi, Sicile

LE PROJET
Juillet 2014, je découvre l’appel d’une commune de Sicile qui, pour palier au problème de dépeuplement, vend des maisons à 1€.

En 20 ans, troquant la rude vie sicilienne contre le rêve américain, la moitié des villageois quitte le bourg. Aujourd’hui, cette commune de 7000 âmes décide d’offrir l’hospitalité aux citoyens du monde entier afin de stopper l’hémorragie.

Il n’en faut pas plus pour aiguiser ma curiosité, tandis que je pressens l’opportunité de réaliser un projet qui me tient à cœur depuis longtemps : ouvrir une chambre d’hôtes et une galerie d’exposition dans un même lieu.

Mais dossiers et photos en main de la vingtaine de maisons disponibles à 1€, je dois me rendre à l’évidence qu’une étable ou une cave, hormis l’originalité, ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable pour accueillir des hôtes !

Bien que je sois toujours habitée par la même motivation, les travaux relevant plus d’une entreprise du BTP, mes petits bras et ma bonne volonté déclarent forfait tout de go. J’opte alors aussitôt pour un plan B : trouver une maison habitable de suite, ce qui reviendra au même après étude : financièrement, les deux solutions sont quasiment identiques.

 

Terrain

Terrain

LE TERRAIN
Octobre 2014, alors qu’avec Monsieur Alessandro je sillonne les ruelles baignées de soleil du village médiéval, mon intuition se confirme. C’est là, à Gangi, que je vais poursuivre mon aventure artistique, au carrefour de l’héritage des cultures méditerranéennes.

Ici, comme en Italie d’ailleurs, tout respire l’art : pas moins de 18 églises, 1 château, 2 palais, 1 musée, mais aussi des tours, un couvent, et d’innombrables maisons agglutinées les unes aux autres, composent le patrimoine du bourg, dont l’origine remonte au XIIe. Accroché au mont Marone et orienté plein sud, le village culmine à plus de 1000 m d’altitude, avec l’Etna en toile de fond.

Bordant un dédale d’impasses étroites, d’escaliers tortueux et d’allées encore pavées, l’habitat épouse intelligemment la pente, avec une entrée côté montagne, et une autre côté vallée. L’eau, si précieuse en climat méditerranéen, se stocke sur les toits ou dans les celliers.

Quelques troupeaux de moutons et de vaches pâturent paisiblement dans les alpages environnants, dernières traces d’une agriculture autrefois unique source de revenus.

 

Fondations

Fondations

LES FONDATIONS
Novembre 2014, tout s’enchaîne très vite : la nouvelle de cinéma que j’ai écrite pour le Prix Jean Lescure, après sélection locale, part concourir au niveau national, me laissant aussi perplexe qu’heureuse !

Puis arrivé quelques jours plus tard, un 1er Prix attribué par le Grand Lyon pour une photo présentée dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, me conforte dans l’idée que la voie de la création que j’explore depuis des années arrive à maturité.

Et auprès de famille et amis, une fois le succès arrosé et le projet dévoilé, je reçois de tels encouragements et soutiens pour cette aventure atypique, qui me ressemble si bien paraît-il, que heu… je reste sans voix, vi amo tutti !

 

Acrylique Ciel 3

Acrylique Ciel 3

LA DALLE
Elle a été posée il y a fort longtemps, alors que je remplis à la plume, des cahiers de prose violette. Et, tout en naviguant librement entre crayons, pinceaux, ciseaux, tissu, bois et terre, je pratique successivement un peu de flûte, moyennement du violon, et intensément de la guitare.

Pastels et acryliques compléteront ma palette graphique un peu plus tard, lors d’un cursus d’arts plastiques aussi bref qu’infructueux, sonnant la fin d’une scolarité que j’estime en incompatibilité avec mes goûts et mes idées, foi d’Isabelle et point sur les i !

Mais la créativité revient vite au goût du jour dans le métier de fleuriste que je pratique ensuite avec bonheur pendant une dizaine d’années.

 

Murs

Murs

LES MURS
Toujours en contact avec l’extérieur et témoins de la vie qui m’entoure, les 4 murs porteurs en 2011 du projet izart, Arts tous Azimuths, se recentrent autour d’un blog, alimenté par mes expressions artistiques.
. Le premier mur s’imprègne de l’écriture, au quotidien et en version talochée dans la Petite chronique du blog, liée à des prises de notes incontrôlables, que ce soit en voiture, la nuit ou sous la douche !
. Le second mur donne tout son éclat à l’art plastique que sont encres, acryliques, collages, pastels, avec lesquels j’entretiens plutôt de belles histoires passionnelles.
. Le troisième mur, par la photo, révèle des bribes de vie spontanée et authentique, crue comme la terre, rugueuse comme la pierre, légère comme la paille, sèche comme le bois.
. Le quatrième mur, c’est la vidéo qui entre en mouvement, animée par un capteur d’images très sensible, elle restitue des émotions visuelles et sonores sous sa façade lisse.

 

Charpente

Charpente

LA CHARPENTE
Conçue parmi une large gamme de solutions, la charpente est étudiée pour résister du mieux possible aux effets de charge liés à l’aventure Gangi.

Répondant aux contraintes, aux pressions et aux imprévus, elle est considérée comme un élément fondamental. Car campée sur les quatre murs, elle veille la chambre d’hôtes et la galerie d’exposition, vecteurs de la réussite du projet à long terme.

 

Couverture

Couverture

LA COUVERTURE
Ça y est, je vais enfin pouvoir proposer mon toit à la communauté Airbnb et accueillir les hôtes du monde entier !

Après avoir été extraordinairement accueillie par des gens si ordinaires pendant 15 années de courts et intenses séjours en Italie et en Allemagne via le Comité de Jumelage local, mais aussi en avoir reçus en France, je vous invite à venir poser vos valises sous ma cinquième façade, chauffée 3300 heures par an grâce au soleil de Sicile

 

Menuiseries extérieures

Menuiseries extérieures

MENUISERIES EXTÉRIEURES
Frontières entre intérieur et extérieur, mon projet s’ouvre comme des menuiseries extérieures, libérant un brassage de gens, d’idées et de lumières.

Votre collaboration à cette entreprise sera une porte ouverte sur mon travail, via le blog izart, alimenté par tous mes émerveillements, mais pas que !

Vous pourrez vivre l’avancée du projet par le partage de photos et de vidéos sur le même support, et vous verrez comment la terre et le ciel sont autres… avant de me rendre visite et constater par vous-même !

Une nouvelle inspiration va souffler sur ma création artistique, comme à chaque fois que je rencontre d’autres gens, d’autres pays, d’autres cultures, mes sens captent et transmettent les émotions.

Puis une porte s’ouvrira sur la chambre d’hôtes, indépendante et spacieuse, spécialement aménagée pour vous, et la lumière entrera par la fenêtre ouverte sur le Parc des Madonies, tandis que des odeurs très douces d’agrumes et de pêches empliront l’air.

 

Remise des clefs

Remise des clefs

REMISE DES CLEFS
L’ ultime étape de mon projet vous appartient : c’est vous qui allez me remettre les clefs de la maison liée au projet, parce que vous en êtes l’artisan indispensable !

Elle est là, alignée à ses semblables et tout aussi humble, le long de la ruelle pavée, face au sud, qui attend que quelqu’un vienne démarrer le four à pizza de la cuisine. Et fleurir le grand balcon qui barre la façade. Et remplir le placard de confitures de figues et d’oranges.

Par votre contribution, vous m’aurez toutes et tous aidée à croire en ce projet que j’ai osé mener avec un brin de folie en tête et les pieds bien ancrés… dans la Méditerranée !

 

Petite histoire de famille

Petite histoire de famille

POUR LA PETITE HISTOIRE DE FAMILLE
Habitués à faire feu de tout bois et à brasser les idées en famille de mère en fils depuis deux générations, notre signe caractéristique c’est de nourrir un optimisme à toute épreuve qui fait avancer contre vents et marées et toujours garder espoir.

Partager un sens du bonheur inébranlable, c’est mon héritage le plus précieux. Chez nous, entre autre particularité, tout se décline à l’économie : il y a longtemps que nous avons amorcé le virage du mieux vivre avec moins pour préserver l’essentiel, et en plus on a tous survécu !

Larguer les amarres ne sera pas une première, la dernière traversée en famille vient de passer le cap des 18 ans. Maintenant, c’est à mon tour de prendre un tout autre tournant, vivre un autre challenge, découvrir d’autres horizons habités par d’autres aventures.

Peut-être que oui, finalement, je suis une aventurière de la vie.

 

Airs

Airs

LE PROJET GANGI C’EST AUSSI

 ♥
> Un baptême de l’air pour moi… Si si, j’ai même fait un vœu en posant le pied sur le sol sicilien !
> Un petit clin d’œil à ma voiture, qui malgré de vives protestations ne traversera pas la Méditerranée.
> Des repas sur le pouce et des kilos en moins depuis ces mois de travail intense.
> Une petite larme pour mes cerisier, poirier, pêcher, prunier et tous les hôtes de mon jardin qui m’ont réjoui les papilles et les pupilles pendant des années.

♥♥
> Des dizaines et des dizaines d’heures d’études et de rédaction et de mises à jour d’études et de rédaction…
> Une tendinite récidivante au coude droit, merci Sophie, ma gentille kiné, désolée de vous causer tant de tracas… j’ai pris un coup de vieille en peu de temps !

♥♥♥
> Mes hommages et remerciements infinis aux donateurs dont le nom, gravé dans les murs de cette maison, sera au cœur d’une performance artistique déjà en cogitation dans mes projets.
> Une fière chandelle à mes 4 mousquetaires qui m’ont consacré des heures en partage de PC, de téléphone, d’avion, de train, de bus… et de prises de bec parfois aussi !
> De merveilleux moments entre amis en tout lieu et toutes circonstances, où l’on parle de tout et surtout du projet Gangi… la mafia, quelle mafia ???
> Spéciale dédicace à celle qui a cru en mon projet encore plus que tout autre, maintenant tu es l’invitée éternelle de mes voyages.
> Des mots qui s’emmêlent, des images qui défilent, des odeurs qui reviennent et avant de partir, un grand cri d’amour : LA VITA È BELLE E BREVE !

 

Sagra della Spiga

Sagra della Spiga

 

 

0

7 Comments

  1. Ma que bella ! bellissima !
    Pour la petite histoire je crois que ce sont les seuls mots d’italien que je connaisses : ils sont parfaitement appropriés.
    Bravo !
    Que votre chemin vous ravisse : la route est longue, mais la voie est libre ….  »
    colibristement vôtre
    Isabelle

    0

  2. Yves Maire-Sebille dit :

    Joli, joli…
    Nous en parlerons à un prochain repas chez J.P
    J’ai encore des choses relatives à approfondir pour un éventuel projet de vie future.

    0

  3. thibault dit :

    Magnifique projet! la vie est un rêve et je guette le train pour partir à Marseille
    samedi prochain? nous sommes 2 intéressées pour partir avec toi
    et A tu te souviens de moi chez JP…à bientôt Nath

    0

  4. Suzie dit :

    salut Isabelle alias mams alias fp !
    j’ai perdu tes coordonnées, et maintenant tu déménages ?
    Suzie (photographe à ses heures)

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *