« A table et dans les verres, l’Italie à bras ouverts »

16/11/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Cave Rivetto
Cave Rivetto

Notre escapade italienne s’est poursuivie dans le Piémont du Nord, mais cette fois-ci un peu en-dessous d’Alba, au village de Sinio.

Après une halte incontournable dans le bourg aux allures médiévales et un tour à l’église (un de plus) où nous avons pu mesurer la ferveur des fidèles locaux, un petit chemin nous a menés à Serralunga d’Alba, siège du domaine viticole Rivetto.

Le soleil nous honore de sa visite, sur les collines environnantes, des vignes en long, en large et en travers rythment l’horizon en autant de rayures.

Les noisetiers sont toujours présents dans le paysage, en petites touffes élancées et légères.

Ils agitent au moindre vent leurs derniers toupets de feuilles.

Village de Sinio
Village de Sinio

A l’intérieur de l’exploitation, le local d’expédition est rempli de palettes filmées prêtes à partir aux quatre coins du monde, tandis que des caisses sagement empilées attendent leur tour.

Rivetto
Rivetto

Après avoir dépassé les hautes cuves d’inox, nous voilà plongés dans l’obscurité d’une très belle cave où sont alignés les fûts, remplis des vendanges précédentes, sous l’œil bienveillant de bouteilles qui décorent le mur de haut en bas, telles des gardiennes de la tradition.

Barolo 1944
Barolo 1944

Ma surprise est grande de lire sur le bois clair que tous ces tonneaux sont estampillés fabrication française.

Il parait que pour l’instant rien ne remplace la tradition de nos tonneliers, il existe donc bien un savoir-faire français qui ne demande qu’à s’exporter, bonne nouvelle 🙂

Pour l’anecdote, le propriétaire nous raconte qu’en 1944 plusieurs bouteilles du précieux breuvage furent dissimulées, puis oubliées dans les bâtiments par le père de celui-ci.

Celui-ci, fièrement peut nous les exhiber car, cerise sur le gâteau, elles correspondent à son année de naissance !

Dégustation
Dégustation

Comme une visite de cave ne se termine pas sans dégustation, c’est au terme de la présentation du domaine que différents vins des plus agréables nous ont été proposés avec beaucoup de professionnalisme.

Robe foncée tirant sur le rubis, parfums de fruits rouges, les accents tanniques donnent à ces vins une saveur très agréable, particulière aux terrains marneux de leur lieu de culture.

Et l’on remarque que ces viticulteurs oeuvrent pour la préservation du terroir.

Ici il y a de l’herbe entre les rangs, la terre est vivante, non érodée par les pluies, le sol est riche en biodiversité.

Sur les conseils de la maison nous avons regagné Roddino pour passer à table vers 13:00, à la Tratoria dell’Amicizia, où nous attendait un menu dégustation…mémorable.

Tratoria dell'Amicizia
Tratoria dell’Amicizia

Ce jour-là, j’ai vraiment compris que la gastronomie et l’art du vin n’étaient pas qu’une tradition QUE française et que la tradition culinaire piémontaise était extraordinaire !!!

Menu
Menu

4 antipasti avec fromage et saucisses marinées à l’huile, 2 spécialités de pâtes dont une farcie, 2 plats de viande dont une froide à la mayonnaise, les carottes et les cardons à la crème, plus les vins, le café et le pouce plus tard, il faisait presque nuit dehors lorsque nous avons pris idée de faire le tour du village…et de rentrer à pied à la maison…

Enfin, à l’Agriturismo voyons !!!

Quand nous sommes sortis de table, environ 3 heures après, qu’elle était dure la grimpette 🙁

Mais qu’est ce qu’on s’est régalés quand même ;

Ocre rouge
Ocre rouge

Ah oui, j’ai oublié de vous dire que nous avons poussé ici aussi les portes de l’église, belle , très belle.

Voilà, difficile de vous en dire plus, il suffit de mettre des couleurs, des gestes et de la bonne humeur pour se sentir vraiment « chez soi » 🙂

Il était temps de rejoindre nos pénates, et d’attendre l’heure du repas…

Bien à vous,

Isabelle

 

 

 

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.