« Nos ancêtres les gaulois, enfin les romains, enfin… »

25/11/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Odalisque - Pradier
Odalisque – Pradier

Nos ancêtres les Gaulois, enfin les Romains, enfin les Grecs, les Celtes, les Quades, les Vandales, les Sarmates, les Alains, les Gépides, les Hérules, les Saxons, les Burgondes, les Alamans, les Pannoniens, les Francs, les Goths, les Sarrazins, les Vikings, les Magyars, les Frisons, les Saxons, les Bavarois, les Avars, les Ligures…

Bon, vous en voulez encore ou vous êtes convaincus que nous sommes tous issus de ces peuples en marche qui ont traversé le territoire en long en large et en travers avant de faire de nous ce que nous appelons aujourd’hui des français ?

Non, parce que j’ai l’impression qu’il y a toujours en France des gens qui sont si forts en imagination qu’ils croient encore, au XXIème siècle, qu’ils sont issus d’une seule et unique souche depuis des siècles et même avant JC !!!

Bon, ça me rassure que vous soyez au courant, sinon, pour Noël faîtes-vous offrir l’Histoire de France pour les Nuls…

Allez, moi j’ai rendez-vous ce dimanche avec l’art pour découvrir les antiquités au Musée des Beaux Arts de Lyon, précisément des sculptures au Palais Saint Pierre.

Cloître du Palais St Pierre - Lyon
Cloître du Palais St Pierre – Lyon

Entendre les récits de la mythologie grecque dans une version inédite, en déambulation commentée sur fond de sculptures antiques, je vous laisse imaginer !

Excusez si j’ai pas tout enregistré sur les bancs de l’école, mais je crois aussi qu’on m’en a caché une partie quand même…

Ben oui, quand j’entends le regard (ah j’ai pas fait exprès d’écrire ça, mais je la garde celle-là !) de l’historien Vincent Azoulay, c’est toute la Grèce antique qui s’anime comme je ne l’ai encore jamais entendu…

Vincent Azoulay - Historien
Vincent Azoulay – Historien

Je cours au Salon de peinture et sculpture à Paris pour rencontrer Baudelaire, Musset et d’autres encore, faire les critiques d’art, et attendre la liste des médaillés qui vont pouvoir bénéficier des commandes de la direction des Beaux Arts.

Et c’est cette institution, ancêtre du Ministère de la culture qui exposera les œuvres commandées, au Musée du Luxembourg, celui-ci devenant à partir de 1818, le premier Musée d’art contemporain français.

Si la nudité est tout à fait tolérée à travers la sculpture antique ; elle correspond tout à fait à l’idéologie des élites masculines du XIXème, c’est parce qu’elle sert principalement à se rincer l’œil…pardi !

Par contre, elle est absolument inconcevable en peinture, le Déjeuner sur l’herbe de Manet en 1863 fait scandale !

Autre surprise, voilà que j’apprends que la reproduction de ces sculptures blanches, infiniment froides comme le marbre blanc qui les façonne est une idée romaine…

Alors qu’elle sont pleines de couleurs chez les grecs, ce sont bien les romains qui ont pensé ces sculptures blanches !

Persée et la Gorgone - Marqueste
Persée et la Gorgone – Marqueste

Et puis, j’ai suivi Zeus, transformé en cygne qui approchait la belle Léda, ou fuyait, prévenu par Métis, la déesse de la ruse, j’ai appris que le Laocoon avait une très grande renommée, et après une halte devant la bête qui sommeille en chacun d’entre nous, le déviant Centaure, Persée et Andromède ont poursuivi l’histoire avec Danaé, qui, dans sa pluie d’or a exprimé toute sa grâce…

Si Chinard, Legendre-Héral, Etex, Bourdelle et tant d’autres ont été à l’honneur ce dimanche à travers les mots de Vincent Azoulay, cette belle initiative revient à la Villa Gillet dans le cadre du Festival Mode d’Emploi , 2ème du nom.

Et pour finir, je sais maintenant que si parfois on est pétrifié de peur, tiens, en pleine crise de xénophobie par exemple, à l’origine, c’est toujours de l’histoire ancienne. 

Histoire ancienne de Méduse. Si si.

Mais Marqueste avait sculpté son visage avec tant de beauté que je n’ai pas pu lui porter un regard médusé

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.