J'avais échappé au pire - Crédit photo izart.fr
J'avais échappé au pire - Crédit photo izart.fr

« J’avais échappé au pire »

Vous avez aimé :

28/06/2022 Bonjour à toutes et à tous,

A entendre l’énumération des interdits dans une autre communauté, j’ai compris que j’avais échappé au pire.

Dire que je nourrissais quelques inquiétudes quant à employer en cuisine mon dernier collaborateur fraîchement débarqué !

Déjà je préparais en détail tout son travail bien avant qu’il ne prenne du service.

Ensuite, je limitais son intervention à quelques minutes par jour, elles suffiraient pour obtenir de lui un résultat plus que satisfaisant.

Pour finir, je m’abstenais d’avoir recours à son utilisation le matin avant 7:45.

Bien que ne connaissant quasiment personne dans le quartier, j’imaginais que certaines personnes prolongeaient leur matinée au-delà de 6:00, vu le silence…

Même si c’était mon heure de réveil, parfois même avant, je m’occupais à autre chose de complètement silencieux, coup de balai par ci ou pliage de linge par là.

Mais quand l’amie commença à me faire l’énumération des interdits dans cette autre communauté, je n’en crus pas mes oreilles.

Pas de fumeuse ou fumeur, pas de climatisation en marche en dehors de certaines heures, cuisine réglementée de la même façon, ainsi que l’usage d’appareils électroménagers…

Enfin, si je ne souviens pas de tout, j’avoue quand même que ces restrictions étaient hallucinantes.

Autant vivre en solitaire au fin fond de la forêt tropicale plutôt que de cohabiter avec des mort·e·s vivant·e·s.

A moins d’avoir mis l’art du silence au coeur d’une vocation monastique, au quotidien, j’imaginais mal une vie en communauté barrée d’interdits.

De plus, ici à Auroville, où il ne saurait être question d’une quelconque religion.

Et puis, je me souviens bien des paroles de Mère, rapportées par Satprem, à propos de la vie d’ascète, sâdhu en Inde, y’a à boire et à manger dans le parcours initiatique de certains.

Bref, j’ai donc imposé l’extracteur de jus légué par une amie à ma nouvelle communauté… et pour l’instant personne n’a pas pipé mot.

Mais si une personne venait à se plaindre du niveau de décibels, je serais la première à en convenir…

En attendant, tous les matins je me fais une exquise cure de nectar de fruits frais au gingembre et curcuma, pourvu que ça dure !

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan, vadavam de Pondicherry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:9,97 €
9,97 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.