La culture de l'égoïsme se porte bien - Crédit photo izart.fr
La culture de l'égoïsme se porte bien - Crédit photo izart.fr

« La culture de l’égoïsme se porte bien »

24/09/2018 Bonjour à toutes et à tous,

La culture de l’égoïsme se porte bien.

Car plus la richesse d’un pays croit, plus l’individualisme est roi.

Et inversement, là où la pauvreté s’installe, augmente la solidarité.

Pablo Servigne inventeur du terme de collapsologie et chercheur, ne dira pas le contraire.

Il est aussi l’écrivain, en 2015, du livre Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes.

Un sujet en outre de plus en plus d’actualité, après des générations qui ont feint l’ignorance ou ont cultivé le déni en parfaite connaissance des choses.

Mais heureusement, des voix s’élèvent toujours au-dessus de la mêlée, sans peur et sans ambiguïté.

Ainsi, je me permettais de féliciter Denis Cheissoux qui commençait très fort son édito en interpellant les chasseurs ce samedi sur Inter.

A ma grande surprise, il me répondait le soir-même dans un mail perso « … je ne vous cache pas que c’est parfois un peu chaud mais je fais mon job comme je le sens, sans vérité révélée et j’ai la liberté sur Inter de le faire. A moi de trouver le ton. Sans emmerder les gens ni faire de la morale ( ce n’est pas mon pb, les gens font ce qu’ils veulent ou peuvent)
Bon w end et merci pour ces mots
Denis

Voilà pourquoi à mon sens, il est plus opportun de soutenir de toute son énergie celles et ceux qui œuvrent positivement.

Plutôt que de la gaspiller à contrer celles et ceux qui de toutes façons n’auront de cesse de tirer les choses vers le bas

Alors heureuse ce jour de nous savoir toujours plus nombreuses et nombreux dans cette même belle énergie créatrice d’un autre possible, pas vous ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.