Même morte je continue de discuter avec elle - Crédit photo izart.fr
Même morte je continue de discuter avec elle - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :
[Total : 2   Moyenne : 3/5]

« Même morte je continue de discuter avec elle »

04/05/2019 Bonjour à toutes et à tous,

« Tu vois, c’est quand même bien cool que tu m’aies appris à coudre, je m’éclate, t’as vu ce beau boulot hein ! »

L’autre jour, j’étais donc très fière de ce qu’elle m’avait appris et fière de moi aussi devant mes réalisations.

Ben oui, même morte je continue de discuter avec elle.

Et avec mon père aussi, quand je me balade dans la campagne, par exemple.

Je lui dis T’as vu ce beau soleil de printemps ? Ça va démarrer dans les champs !

Parce que souvent, des petits trucs dans la journée me rappellent des choses d’eux.

Tiens, elle faisait son taboulé comme ça maman, avec des raisins dedans.

Tiens, papa il aurait sans doute commencé à planter ses radis.

J’ai évidemment plus de raisons de me rappeler de tout ça quand je suis en France.

Parce que ce n’est pas dans mes voyages que je vais faire des gestes qui vont me rappeler père et mère…

L’autre jour, comme je m’inquiétais un peu de ce dialogue intérieur, j’en ai touché deux mots à une amie.

Et à ma grande surprise, elle m’a confirmé faire cela aussi avec ses proches décédés, même de longue date.

Par exemple, je croyais qu’il n’y avait que moi à avoir ce genre de délire !

Du coup, étonnées toutes deux, nous nous sommes demandées si d’autre pratiquaient aussi ce genre de monologue ?

Tiens vous, par exemple, vous arrive t-il de vous adresser de la sorte à vos proches défunt·e·s ?

Bien à vous,

Isabelle

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.