« Pisaro et les 2 étoiles »

14/04/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Entrée
Entrée

*Gateau de tourteau et avocat, salade de fèves et pois gourmand, velouté de brebis à la menthe fraîche.

*Filet de bar en ligne, morilles farcies à peine crémées, pommes de terre fondantes et asperges vertes.

*Fromage blanc à la crème

*Fines feuilles de chocolat Guanaja, dacquoise et crème pistache, sorbet griotte.

Excusez du peu, mais je ne pouvais pas aborder autrement ma soirée Pisaro et les 2 étoiles.

Si ce n’est que par le menu, habilement décliné sans gluten dans mon assiette !

Evidemment, ça ne se passait pas dans ma cuisine…

Bien mieux que cela, c’est le Restaurant Guy Lassausaie de Chasselay qui offrait un cadre exquis pour fêter un événement.

Dîner chez ce chef étoilé, qui perpétue avec maestro une tradition ancrée depuis 4 générations, c’est déjà un événement en soi…

Je vous laisse saliver 🙂

Et apparemment nous n’étions pas seuls à en partager l’idée.

Puisqu’au moment où nous entrâmes, un car déversa un flot de passagers.

Et deux tables autour de nous étaient déjà occupées par des touristes allemands.

Le bon goût et la gastronomie française, une tradition qui perdure par tous les temps.

Y compris ceux de crise, c’est confirmé!

Un repas succulent, ah, les morilles dont je rêvais !

Impeccablement servi par un personnel très aimable ET très compétent.

Un cadre chaleureux et reposant, tous les ingrédients étaient réunis pour savourer cette soirée 🙂

Le clou du spectacle fut de passer au salon du restaurant pour continuer la soirée au milieu d’oeuvres de Pisaro.

Baignées de soleil sur fond de plages ocres et de foule mouvante dans les rues de la capitale…

Magie.

Modeste parenthèse pour glisser modestement deux recettes de mon carnet, promises la semaine dernière, et sans gluten :

Petits gâteaux à la châtaigne :

Morilles...
Morilles…

Unité de base, un pot de yahourt.

  • 3 pots de farine (1 riz, 1 châtaigne, 1 maïs par exemple)
  • 1 pot d’huile
  • 1 pot de yahourt de brebis
  • 1 pot de sucre
  • 3 oeufs
  • 1 sachet de levure sans gluten

 

Battre les oeufs avec le sucre.

Incorporer les farines mélangées à la levure, verser l’huile.

Répartir dans une douzaine de moules garnis de caissettes en papier.

Enfourner à four chaud (200°) pendant 5/7 mn puis ramener la température à 180° jusqu’à cuisson complète.

Lemon curd :

  • Le jus de 3 ou 4 citrons (env 200 ml)
  • 120 g de sucre
  • 2 c à s de farine de maïs (ou fécule de pomme de terre)
  • 3 oeufs

 

Faire fondre le sucre et le jus de citron dans une casserole sur feu doux.

Battre avec un fouet 1 à 1 les oeufs avec la fécule dans un saladier.

Incorporer doucement le mélange citronné tout en continuant de battre vivement.

Remettre à épaissir sur feu doux et retirer avant le premier bouillon.

Verser dans des coupes et réserver au frais.

Servir nappé de crème chantilly.

Bon appétit !

Bien à vous,

Isabelle

4 Commentaires

  1. Hum!! tu m’en fais saliver. Quel est ton beau prince charmant qui te fait une invitation pareille? merci pour ces recettes que je vais tester aujourd’hui même . Bisous

    • Sérieux, tu ne savais pas encore que le prince charmant a été aperçu pour la dernière fois en 1812 en compagnie d’une certaine Blanche-neige quelque part en Basse-Saxe ??? (Cf comte-rendu des Frères Grimm)
      Bizzz

  2. Après avoir lu ta chronique, permets-moi de rectifier la confusion entre Jean Fusaro et Camille Pissaro. En l’Occurence, ce sont bien les oeuvres de Jean Fusaro qui sont exposées dans le boudoir du restaurant Guy Laussausaie. Oups! Quoi qu’il en soit cela vaut effectivement le coup d’oeil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.