« Rattrapage et arrosage »

03/07/2013 Bonjour à toutes et à tous,

En rouge et vert
En rouge et vert

Mardi 18:59, plus que quelques minutes avant de partir.

Mon portable sonne, numéro non enregistré.

« Bonsoir, c’est V. et C., comment allez-vous ? Nous ne vous avons pas encore répondu, mais quand est-ce que vous comptez venir dans le sud, parce que nos projets avancent avec J.P. de notre côté… »

Bien sûr, j’ai lâché que je partais à la répétition de « La Tarentelle Saint-Cyrote »… aïe, c’est foutu je vais être en retard.

Mais comment interrompre cette délicieuse conversation avec V. lorsqu’elle me cite une très grande figure de la chanson sociale italienne…dont elle ne retrouve pas le nom !

Quand je vous dis que ce n’est pas de ma faute d’être toujours souvent en retard, qu’il m’arrive des trucs au dernier moment, mais personne ne me croit jamais …

Zen, je me dis, si c’est comme ça, c’est que ça doit être comme ça, basta…

« Giovanna Marini, ça y est son nom m’est revenu, vous connaissez ?…Vous savez, nous avons aussi beaucoup chanté avec C., il faudra qu’on en parle… » 🙂

Ça y est je suis en retard pour de bon, j’enfile mes chaussures, saute devant la glace, vite un coup de rouge à lèvres, toujours le téléphone en main, glisse dans un sac mes muffins d’un côté et le pain de courgettes de l’autre…

Saint Cyr au Mt d'Or
Saint Cyr au Mt d’Or

« … Rendez-vous la semaine prochaine, oui, je vous rappelle suffisamment à l’avance pour vous dire quel jour, bonne soirée et à bientôt, moi aussi je vous embrasse ! »

Zut, j’oublie mes partitions, retour à la case départ, j’en ai plein les bras…

Il commence à pleuvoir, zut de zut.

19:45,  j’arrive.

En retard.

Je pose vite mes affaires,  me glisse parmi mes collègues de pupitre – bonsoir, excusez-moi – et entonne avec elles…

Pffff…no stress…souriez, on doit voir que ça vous fait du bien de chanter, comme dit Agnès, notre chef de choeur 🙂

Ça y est je me détends, l’acoustique est bonne, l’endroit super beau, j’ai le temps d’admirer entre deux reprises. 

20:15, les premiers invités arrivent, distribution du petit foulard rouge ou vert pour accompagner nos tenues noires et blanches.

Ah oui, au fait, c’est une première ce récital privé auquel sont conviées nos connaissances et familles.

Clap clap clap, le public semble emballé par la prestation, reprend les airs en choeur et bat le rythme avec entrain pour le rappel.

Fin de soirée
Fin de soirée

Quelques instants après, le Lambrusco coule à flot, un superbe buffet attend les convives, place à la fête.

Autour de nous on parle anglais, un américain âgé discute avec une jeune femme, qui s’exprimait parfaitement en italien quelques heures auparavant…

Un prochain départ en Italie, dans le cadre du jumelage ; nouvellement mis en place ; est au coeur des conversations, et nous échangeons sur les villes jumelles de nos villages respectifs.

Et puis, faisant connaissance avec une choriste d’origine allemande, nous parlons de Pentling, notre ville jumelle Bavaroise, et des échanges si riches avec nos amis d’Italie et d’Allemagne.

C’est vers 23:00 que je quitte tout le monde, au son des guitares et de l’accordéon diatonique, reprenant en choeur tout un répertoire italien !

Faut dire que l’après-midi, les murs de pierres sèches avaient bien monté, puisque c’est vers 18:00 que nous posâmes les gants…

Le temps nous avait rattrapés, nous n’avions pas vu filer l’ heure…

Et c’est la fatigue, soudain, qui me rattrapait !

Bien à vous,

Isabelle

Ps : Merci V. de m’avoir fait connaître Giovanna Marini

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.