T'ention mon gars - Crédit photo izart.fr
T'ention mon gars - Crédit photo izart.fr

« T’ention mon gars »

Vous avez aimé :

16/09/2022 Bonjour à toutes et à tous,

T’ention mon gars ! que j’ai crié au gros iguane qui se rôtissait les côtelettes sur le bord du chemin où je roulais à vive allure.

Ni une ni deux, il a effectué un rapide demi-tour avant de plonger dans les fourrés.

Il a eu plus chance sans doute que le porc-épic dont j’ai trouvé les longs piquants, m’étant arrêtée à l’aller pour récupérer un truc malencontreusement échappé de mes sacoches, décidément…

Faut dire que je n’étais pas allée particulièrement poser ma tablette de bonne heure au restau pour bosser, ce matin-là.

Pile avec une heure de retard par rapport à mon horaire habituel, pour cause de machine à laver qui n’en finissait plus de finir de finir de tourner, au gré des coupures électriques.

Mais bon, c’est toujours pareil, dedans s’étaient accumulés une collection de mouchoirs, taies d’oreiller et drap après mon épisode grippal, ça ne pouvait attendre.

Épisode grippal, à moins que ce ne soit autre chose ?

Mais il est un mot (encore) interdit qu’on ne se doit de prononcer à voix haute au risque d’être banie de la communauté.

Pourtant, je mettrai bien cette contamination sur le compte des retours à Auroville, Septembre c’est le mois dédié paraît-il.

Bienvenue à la cohorte de microbes et virus qui prennent l’avion par la même occasion, et vive la mondialisation.

Ce qui me fait dire ça, c’est que j’ai ouï dire que moultes personnes ici avaient présenté les mêmes pathologies ces derniers temps, coïncidence vraiment ?

En tous cas, si je fais bien le compte, sans analyse pour preuve mais en l’aimable présence de tous les symptômes à différents degrés, je puis affirmer que par 3 fois j’ai contracté le truc…

Tiens d’ailleurs, en parlant de retours, j’en ai appris une bien bonne, une de plus, on n’est plus à ça près.

On m’a rappelé que l’engagement à Auroville a toujours été conditionné, c’est écrit, par une présence annuelle au minima de 9 mois pour conserver son statut.

Ce qui laisse disposer à tout le monde de 3 mois d’absence annuelle donc, éventuellement prolongés pour raisons familiales, etc… et réglé au cas par cas avec les services compétents.

Comme l’étrange impression que c’est absolument le contraire qui fait règle ici.

Hormis bien évidemment pour les personnes dont les lettres de recommandation font défaut pour revenir, mais ça c’est récent et pas intentionnel.

Bon ben c’est comme pour le reste, hein, promis surtout on n’en parl…

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan, vadavam de Pondicherry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

Befor:9,97 €
9,97 €
-0,00 € -0 %

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.