999 rend justice - Crédit photo izart.fr
999 rend justice - Crédit photo izart.fr

« 999 me rend justice »

29/03/2016 Bonjour à toutes et à tous,

999 me rend justice - Crédit photo izart.fr
999 me rend justice – Crédit photo izart.fr

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce jour, qui porte un certain numéro 999 me rend justice.

Ah ben oui, je ne vous avais pas raconté que je n’en avais pas (encore) fini avec les impôts !

Aussi détestable que cela puisse paraître, après donc avoir reçu un avis défavorable à ma requête, je me suis platement pliée aux consignes administratives.

Sans majoration cependant, car j’avais évoqué le fait que mon dossier après moultes disparitions inquiétantes, avait enfin refait surface, mais totalement hors délais…

Bon, je reconnais que j’ai adressé en paiement deux chèques, qui se suivaient quand même, dans une seule enveloppe, pas comme certaines-certains qui en envoient dix, mais pris au hasard du chéquier…

Si la subtilité vous échappe, je ne vais pas vous donner des idées !

Et j’avais le sentiment heureux d’en avoir enfin fini avec mon Trésor, depuis novembre 2015 que ça durait…

Mais non, imaginez ma tête lorsque ce vendredi j’ai reçu à nouveau une intimation à payer majorée, qui plus est 🙁

Cela s’est donc ajouté au WE de m…. qui m’attendait.

Après vérification, l’un des chèques avait bien été encaissé, mais aucune trace de l’autre…

Je ne vous relaterai pas ici tout ce qui a pu me traverser l’esprit à son propos !

Ce mardi matin, donc, après de longues Fêtes Pascales, je me suis pointée, en chair et en os, à la Trésorerie dont je dépends.

Non sans, auparavant être allée saluer les employés de mon épicerie locale et profiter de leurs sourires pour ma première sortie, absorbée que j’étais ces derniers jours avec d’autres choses à régler.

J’ai donc patienté derrière l’hygiaphone du Trésor Public jusqu’à ce qu’une des deux madames daigne enfin me saluer, une fois leur conversation terminée.

C’est vrai que quand on rentre d’un long WE comme ça…

Et j’ai exposé le fait qu’il y avait eu erreur.

« – ???… Ah non !

– Ah si ! »

J’avais bien joint deux chèques,  et même si un seulement semble avoir été débité, l’autre doit bien traîner quelque part dans vos papiers.

Et au même moment, hop, mon chèque est apparu, accroché à la chemise d’un dossier que la dame brassait !

Elle ne pouvait pas le cacher, j’ai vu voler le chèque comme elle, ah ben si, tiens, heu… 🙂

Par contre, elle m’a rétorqué vertement en le scrutant soigneusement, qu’il ne pouvait pas avoir été débité, puisque derrière vous avez marqué à encaisser le 1er Avril !!!

Bonne blague, je n’ai rien demandé moi, j’ai joint deux chèques à mon envoi, c’est tout !

Alors là, elle n’a pas osé me le mettre sous le nez, parce qu’en comparant les écritures, elle savait bien qu’elle allait être perdante à ce petit jeu de mauvaise foi…

En tous cas, merci à celle ou celui qui m’a pondu ce petit poisson d’Avril sympa avant date, là derrière le guichet, j’en rigole encore 😉

Décidément, c’est déjà plein de rebondissements cette année.

Au fait, demain je vous en dis plus sur ce fameux chiffre 999, promis !

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.