Alors moi j'ai tricoté pour vous - Crédit photo izart.fr
Alors moi j'ai tricoté pour vous - Crédit photo izart.fr

« Alors moi j’ai tricoté pour vous »

15/04/2017 Bonjour à toutes et à tous,

Alors moi j'ai tricoté pour vous - Crédit photo izart.fr
Alors moi j’ai tricoté pour vous – Crédit photo izart.fr

« – Je vous ai entendu parler des actions détricotées, alors moi j’ai tricoté pour vous, voilà…

– Ah…

– Ah ben c’est sympa en plus ! commente le journaliste de Salade Lyonnaise, Antoine Comte.

– … Un petit cadeau qui va amener ma question…

– Ah !

– … Parce que je vous ai entendu parler et… vous aviez été appelée en temps que collaborateur, à travailler avec des chercheurs, et on se souvenait tous…
Alors voilà ma question : « Etes-vous sensible à l’emploi du langage épicène ? Et êtes favorable à sa généralisation dans tous les documents administratifs, dont bien sûr votre ministère de tutelle, l’Education nationale ? »

Et là je vous remets le Pussyhat 🙂

– Alors attendez… le langage épicène

– Le langage épicène…

– Ah, question piège ! rajoute le journaliste.

– Alors, vous avez été appelée comme collaborateur, et non pas comme collaboratrice

– Ahhhh !

– Vous avez travaillé avec des chercheurs et peut-être des chercheuses ?… »

La Ministre qui vient de comprendre, rigole de plus belle !

Question de Najat Vallaud Belkacem s’adressant alors au journaliste :

« – C’est vous qui avez ?… 

– Ah non, pas du tout !

– … vous vous souvenez tous

– Ah non, c’est une question vraiment de Madame !

– … et on se souvient toutes, voilà 🙂

– Et bien écoutez… Non mais ça me va droit au cœur ce que vous me dîtes ! Vous avez raison, il faut absolument faire attention à tout ce qu’on dit, mais moi…

Alors moi j'ai tricoté pour vous 2 - Crédit photo izart.fr
Alors moi j’ai tricoté pour vous 2 – Crédit photo izart.fr

– … Et à ce qu’on écrit, parce que j’ai des documents suisses, où le langage épicène est couramment employé dans l’administration, au Québec, en Belgique.
Et aussi dans les manuels scolaires, parce que l’Observatoire des Inégalités donne la place des femmes dans les manuels scolaires, c’est tout à fait… effarant !

– Tout à fait, et d’ailleurs c’est l’occasion de dire que, pour la première fois cette année, une femme va être étudiée pour l’épreuve du Bac Littéraire…  et qu’il s’agit d’ailleurs de Madame de la Fayette...
Et que je suis très heureuse aussi d’avoir obtenu ça, parce que aussi étrange que cela puisse paraître, vous vous rendez compte tout d’un coup, le Bac Littéraire…
Vous connaissez la filière littéraire, vous savez en plus extrêmement féminisée… et ben jamais, cette filière, depuis son existence, n’avait eu à étudier de femme auteure au baccalauréat !
Et donc c’est la première fois qu’on a inscrit Madame de la Fayette au programme…

Mais bon, je ferai très attention ! se tournant à nouveau vers moi.

– On peut avoir une photo avec le Pussyhat s’il vous plaît 😉 « 

Najat Vallaud Belkacem s’exécute, le temps de prendre ma photo, clic !

Fini de le tricoter à minuit trente, la nuit-même, mission accomplie 😉

Avec remise en main propre du manuel édité en Suisse pour l’application du langage épicène, et le rapport français de l’Observatoire des Inégalités.

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.