« Scène de mariage à l’italienne ! »

Grande Soirée Italienne
Cérémonie de mariage à l’italienne

16/09/2012 Bonjour à toutes et à tous,

Et bien voilà une fois de plus, j’ai emmené mes amis à une soirée dont je ne savais RIEN !

Malgré la moue évasive de l’ami ( si si c’est un vrai ami, il a essayé de me faire passer un message !) auprès duquel j’ai réservé les places et qui n’a pas osé me lâcher plus d’info, j’ai réussi à entraîner tout le monde à cette soirée qui me paraissait formidable, Grande Soirée Italienne, pensez-donc !

Rien que sur le gage de la belle mise en page des affiches et des billets, trop fort non ?

Oui c’est vrai qu’en arrivant, on les a trouvée tous très beaux les invités, dans leurs costumes beiges, gris, noirs tout droit sortis du placard et qui sentaient encore la naphtaline (qui a demandé les costumes ou les invités ?)…

Et puis les dames avaient mis des chouettes robes genre quadrillage couleurs seventies, chemisiers dentelle-froufrous-troutrous-strass sur fond de mèches permanentées.

Yes ça nous a tout de suite mis dans l’ambiance 🙂

L’ambiance de quoi vous allez me dire ? Ben l’ambiance de cérémonie de mariage à l’italienne quoi :s

Sauf que la mariée n’arrivait pas…et que c’était même pas un mariage italien, même pas un mariage…mais ils étaient tous très beaux dans leurs toilettes de fête quand même !

Primo : J’aime beaucoup les surprises et intuitivement je mets toujours les pieds là où rien ne devrait m’y conduire 🙂

Secundo : Mes amis me connaissent donc ils me suivent de leur plein gré et ils sont tous majeurs 🙂

Tertio : Généralement, après un moment d’adaptation, genre – « c’est quel film qui se tourne ? »  tout va bien 🙂

DONC JE REPRENDS:

Nous sommes arrivés vers 20:30 sur fond de musique de Western, si si. On a cherché un petit moment à savoir si c’était une erreur…Quizz ! C’est parti : Le Bon, la Brute et le Truand, puis on a clairement reconnu Il était une fois dans l’Ouest *

Et puis on a trouvé une super distraction en regardant la salle se remplir tout en écoutant les musiques des films de Western 🙂 Et alors là première surprise collective, tout en regardant devant, derrière, à notre droite ET à notre gauche les convives qui prenaient place autour des tables, il a fallu qu’on se le répète plusieurs fois pour bien nous en convaincre : nous étions les plus jeunes !!!

J’ai comme eu un petit moment de panique intérieure sur ce coup-là, mais comme je me comporte en être responsable, je me suis dit : – « TU ASSUMES EN ETRE RESPONSABLE ! » (petit ok).

Et puis comme d’habitude, tout s’est très bien passé, on a bien mangé, on a bien dansé, on a bien rigolé, on a bien rigolé, on a bien rigolé, ON A BIEN RIGOLE.

Au fait, j’ai compris le lendemain que c’était une Grande Soirée Italienne sur le thème du cinéma italien, détail important que nous avions un peu zappé dans l’euphorie collective…

Avertissement : Toute référence aux Western Spaghettis sera sévèrement sanctionnée. Voilà c’est dit.

 

The End

 

 AVEC DANS LES RÔLES PRINCIPAUX:

T. adulé pour le doublage à tue-tête du chanteur de l’orchestre sur les airs italiens 

P. convaincant dans l’impro du discours sans paroles mais à grand renfort de gestes que seule C. pouvait traduire 🙂

C. ravissante dans la vraie valse avec T., le soutenant d’une main ferme et efficace : il n’est même pas tombé…

A. au coeur du film du début à la fin, magique ! Au fait, elle a signé il y a peu pour un tournage à l’étranger, non ?

S. si frétillante dans le rock endiablé avec son voisin, ouille ouille ouille !

R. alias Mr Public Relations, avec le même brin de sourire il gère toutes situations 😉

Quant à T. (bis), le seul à ignorer sans doute qu’il avait des enchères sur le dos ce soir-là…

Bien à vous,

Isabelle

 

____________________________________________________________________________________________

* En hommage à Ennio Morricone, compositeur italien des Bandes originales de : Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la Brute et le Truand, La Bataille d’Alger, Il était une fois dans l’Ouest, Le Clan des Siciliens, Il était une fois la révolution, Le professionnel, Il était une fois en Amérique, Mission, Cinéma Paradisio, Mon nom est Personne.

 

 

2 Commentaires

  1. Une mise en scène parfaite, des acteurs remarquables, des figurants pros, une musique entrainante, des danseurs exceptionnels et des vins italiens goûteux !

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.