Crier dans les bois - Crédit photo izart.fr
Crier dans les bois - Crédit photo izart.fr

« Crier dans les bois »

01/02/2016 Bonjour à toutes et à tous,

Crier dans les bois - Crédit photo izart.fr
Crier dans les bois – Crédit photo izart.fr

Hier, je déversais ma colère sur ces mêmes lignes et elles n’ont pas manqué de vous faire réagir.

On dit bien crier sa colère, et je me rappelle à ce propos qu’au cours de certaines formations, il était préconisé d’aller crier dans les bois

Ces enseignements, ô combien précieux, je les ai suivis dès 1997, au sein de l’école Hong Ho Dao, fondée par Maître Hông Son Thach.

En compagnie de certains élèves, j’ai ensuite validé un Certificat de praticienne de Shiatsu Traditionnel auprès de la FFST dans les années 2000, alimenté parallèlement par une solide formation en MTC que dispensait Chantal Hoàng.

Au passage, je salue S, C, M.A, E et tant d’autres croisés durant des années de formation, prolongées à présent par la pratique d’énergie interne, merci S. 😉

Pour en revenir à mon idée, La colère rend aveugle, nous dit la sagesse populaire dans tout ce qu’il y a de plus franchouillard.

Or, ce ne peut être par pur hasard, car la médecine chinoise nous dit elle, que l’oeil est l’ouverture sensorielle associée au foie, et peut être affecté par un dérèglement de celui-ci, organe lui-même associé au printemps.

Le printemps, nous y voilà !

Que vous le vouliez ou non, le cycle de la nature est en marche 🙂

Alors, après tous les événements de cette fin d’année 2015, cumulés au vécu personnel de chacun, notre foie doit être en intense activité pour détoxifier le sang.

Ceci explique cela, la colère est donc le sentiment associé au foie.

J’en reviens donc au printemps, qui est la saison liée à l’organe du foie, lui-même couplé à la vésicule biliaire.

On lui associe la couleur verte, en plus du sentiment de colère, aggravé par le vent et son élément est le bois.

Nettoyage de printemps, vous avez dit ? Là non plus, point de hasard, puisque nous sommes calqués, à la base, sur le cycle de la nature 🙂

Ben oui, on vide, on évacue, on nettoie, on range, on trie, on recycle, tout comme le fait la nature en cette saison.

Occasion idéale d’aller SE PROMENER dans la nature, en forêt et de s’imprégner de cette formidable énergie nouvelle qui monte de la terre pour alimenter le bois.

Le bois, nous y voilà !

Autorisez-vous à lâcher votre colère dans les bois en cette saison, à gorge déployée comme crient les enfants, c’est extrêmement libérateur 🙂

Un autre conseil préconisait de taper dans les arbres, mais bon, ne vous faîtes pas mal quand même…

Bref, le printemps c’est l’occasion de tourner la page, de démarrer quelque chose de nouveau, de prendre une nouvelle direction, de vider son vieux sac et le remplir de nouveautés.

Tout est disponible dans la nature pour nous y aider.

Alors salades de pissenlits, bols d’air cérébraux, balades en forêt et projets les plus fous en ce premier jour de février pour redémarrer en douceur !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.