Cronica de una muerte anunciada y consumida - Crédit photo izart.fr
Cronica de una muerte anunciada y consumida - Crédit photo izart.fr
Vous avez aimé :

« Cronica de una muerte anunciada y consumida »

24/08/2012 Bonjour à toutes et à tous,

Cronica de una muerte anunciada y consumida…

Cancer de l’estomac  je crois.

En décodage on dirait qu’il n’a pas digéré la cascade d’événements face auxquels il s’est retrouvé de par ses choix de vie.

Cocktail explosif sur fond d’alcool, cocaïne, délation, misérabilisme, voyeurisme…

Et oui il faut assumer le meilleur et le pire de soi…

Mais on n’est jamais prêt pour ce côté là  🙁

Certes certains le pleurent et beaucoup l’encensent.

Mais les réalisateurs et ou animateurs de télé-réalité aussi beaux intelligents doués cultivés riches arrogants et jeunes sont semblables à toutes et à tous.

Ils ne sont avant tout que de simples mortels en sursis, et c’est là que le rêve rejoint la réalité à laquelle la télé ne prépare pas !

J’aime bien les gens simples qui ont des vies extraordinaires.

La télé n’en parle pas…

D’ailleurs je n’ai pas de télé.

RIP  Jean-Luc Delarue, 48 ans.

Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre.

Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix ntérieure.

Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir.

Le reste est secondaire.

Steve Jobs

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.