En France la neige et en Inde la mousson - Crédit photo izart.fr
En France la neige et en Inde la mousson - Crédit photo izart.fr

« En France la neige et en Inde la mousson »

04/11/2018 Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez aimé :
En France la neige et en Inde la mousson - Crédit photo izart.fr
En France la neige et en Inde la mousson – Crédit photo izart.fr

C’est vrai que j’étais contente de partir avant que le froid s’installe.

Après, j’ai vu passer les alertes sur le Net.

Chutes de neige et baisse des températures, l’hiver arrivait avant l’automne 🙁

Donc fini l’été indien, place à l’hiver, avec en France la neige et en Inde la mousson.

Je ne m’y attendais pas non plus…

Des trombes d’eau se sont abattues dès le troisième jour de mon séjour.

Et bien sûr, je n’ai emmené aucun vêtement de pluie.

Car à chaque séjour j’ai droit à des moqueries quand je sors une veste imperméable de ma valise…

Mise à part que l’eau ça mouille, compromettant toute sortie entre deux accalmies, j’ai fait l’expérience d’un autre phénomène.

Un matin au réveil, mes poignets et pouces sont impossibles à bouger sans provoquer de vives douleurs.

J’ai bien l’air fine, tiens 🙁

Pas question d’écrire, ni de peler les pommes de terre et encore moins de tordre le linge avant de l’étendre 🙁

Je me suis donc penchée sur la lecture du phénomène mousson à défaut de mieux…

De post-mousson devrais-je écrire plus exactement, car d’Octobre à Décembre, c’est la période de retrait de la mousson.

Sauf que le Sud de l’Inde où je viens d’arriver, est la région qui reçoit le plus d’eau en cette saison 🙁

Comme ce phénomène s’accompagne d’un renversement des vents deux fois par an donc, de tous temps cela a été une aubaine pour les marins.

L’aller et le retour par voie maritime dans le commerce des épices en provenance notamment d’Inde en étaient ainsi grandement facilités.

Ainsi, de très longue date, il existe une étroite corrélation entre mousson et épices tels que poivre, cannelle, gingembre, curcuma…

Mais autant j’ai pressenti l’arrivée de la neige juste avant mon départ par un signe infaillible, celui de mes pieds gelés, autant je ne pouvais deviner la mousson !

Oui, car il s’agit sans doute bien là aussi d’une réaction de mon organisme aux effets conjugués du vent continental et de l’humidité marine à leur paroxysme.

Mais ça, je ne pouvais pas le deviner avant de l’avoir testé, alors vive la cannelle et le curcuma en massage !

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.