« En sortir ou en mourir? »

29/04/2013 Bonjour à toutes et tous,

Nyons (26)
Nyons (26)

Ça y est, le printemps arrive aussi dans la petite chronique !

Le printemps arrive de partout, dans les têtes, dans les cœurs comme dans la terre.

Et ce matin, en faisant ma revue de presse, j’en ai vraiment marre de toute cette rigueur que l’on me présente comme la seule issue !!!

Oui marre de toute cette rigueur, de ce froid excessif, de cette injonction au malheur, moi je veux rire, chanter et aimer et que l’on dise de moi le jour venu elle a eu toute une vie de bonheur.

Et non pas toute une vie de labeur.

Et ben oui, on a modifié nos habitudes depuis quelques décennies quand même 🙂

Toute notre vie ne serait plus dictée uniquement par le travail, on a même l’impression après l’annonce des chiffres qu’il est en train de disparaître doucement mais sûrement…et alors ça vous emballe ou ça vous stresse ?

Déjà l’industrie a bien tourné la page avec ses conséquences.

Alors après des siècles voués à la production et à l’exploitation de la matière et de tout le reste, j’en passe et des meilleurs, qu’est ce qui nous attend?

Le meilleur serai-je tentée de répondre avec un sourire en coin ^^

C’est à dire tout, mais pour ce qui est matière c’est du réchauffé, et ce qui va avec aussi, ce qui est de l’ordre du bien, de la propriété, du paraître, du pouvoir bla bla bla…

Adopter la rigueur ou mourir, aucune autre issue?

C’est une blague non?

A qui profite le crime?

Au cas où certains ne se s’en seraient pas (encore) rendu compte, les choses changent, les modèles s’effritent et les carcans explosent, tant mieux !

La jeunesse qui pousse est bouillonnante d’alternatives, j’ai grand espoir en leurs partages, covoiturages, échanges, trocs et engouements en tout genre faits avec coeur et esprit, optimisme et altérité.

De doux rêveurs? Non, des acteurs en marche.

Sortis de l’eau de nos origines, nous avons gagné la terre ferme pour nous poser sur nos pieds, après des milliards d’années d’adaptation vécues par notre planète, quel immense chemin parcouru.

Et si la logique de l’évolution faisait que l’on passe du liquide au solide et du solide à l’éther?

Cette idée qui me revient souvent me laisse penser qu’un jour nous serons détachés de notre enveloppe et que ce ne sera peut-être plus notre corps que nous déplacerons.

Et il est convenu que lorsqu’il n’y a plus de masse, il n’y a plus de matière...

Allez zou, dehors, les vieux clichés moralisateurs qui nous brisent les ailes et plombent bien des possibles, voilà le printemps des Créatifs culturels ou mieux, les Créateurs de culture, qui déboule de partout dans le monde!

Alors avec tout le pragmatisme qui m’accompagne et jamais ne m’a trahie (emprunté à Jacques Higelin merci), je me dis que oui, il y a d’autres chiffres aussi.

Comme le Printemps de Bourges qui annonce un bilan de fréquentation à la hausse pour l’édition 2013.

Comme les signatures et les photos pour soutenir l’affirmation d’Amina « Mon corps m’appartient et n’est source d’honneur pour personne ».

Comme les 12 millions de femmes en France qui pouvaient enfin voter ce 29 avril 1945.

Comme le covoiturage qui fait baisser le prix du train 🙂

Bien à vous,

Isabelle

Votre réaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.