Et de dix moins une - Crédit photo izart.fr
Et de dix moins une - Crédit photo izart.fr

« Et de dix moins une »

Vous avez aimé :

05/05/2022 Bonjour à toutes et à tous,

Et de dix moins une, ça fait neuf, exactement !

Moi et mes mythiques listes, sur papier d’abord, dans l’ancien temps, rappelez-vous, puis sur Google Keep dès que j’ai utilisé l’outil numérique…

Voila donc, jusqu’à ce matin il y avait dix cases à cocher, et puis au fur et à mesure de l’avancée de mes notes, j’ai barré, simple.

Le transfert sur Wise, huitième de la liste, on a fait ça au petit déjeuner, en attendant d’être servis.

Le dernier petit déjeuner ensemble avant des mois.

Juste avant, il a jeté un oeil rapide sur un mail de Google m’annonçant qu’un de mes mots de passe avait été piraté.

C’est embêtant et surtout, je ne sais pas comment gérer ce genre d’incident…

Et ben voilà, deux de plus de rayées, et tout était allé assez vite, finalement, pour ces sept cases rayées en une heure de temps !

Ah oui, nous avions un timing serré tout de même, vu ce qu’il nous restait à faire avant le départ du taxi.

La veille d’abord, on s’était donné rendez-vous chez moi pour emporter mon lot de graines et autres menus cadeaux à remettre aux unes et aux autres, le moment venu.

J’avais bien compris qu’il ne fallait pas le charger outre mesure de cadeaux dont personne ne voudrait en fin de compte, dixit l’intéressé.

Vous voulez que je vous dise, nos gosses ils nous font du bien.

Ils nous préservent de vieillir gâteuses et accessoirement grincheuses.

C’est vrai que j’aurais bien rajouté un paquet de farine de millet ou une boîte de spiruline

Pourquoi tu veux mettre ça, y’a longtemps qu’il n’en consomme plus ! me suis-je entendue répondre.

Sauf que la dernière fois que cet autre oiseau m’avait rendu visite, j’avais fait provision de cette denrée à sa demande, pour qu’il la ramène à son retour.

Bon d’accord, c’était… il y a deux ans, mais je ne pouvais pas savoir qu’il avait modifié son régime depuis !

D’un frigo j’ai extrait une collection de graines stockées depuis presqu’un an, d’un autre, j’en ai récupéré de plus récentes conservées tout aussi soigneusement.

Ensuite, le matin du départ, il a été plus facile que la veille de convaincre que mes confitures maison de mangues et chutney de rosella allaient rentrer dans l’une des valises.

Si si, c’est ça, enroulées entre autres dans le vieux short, et le tout glissé dans la boîte isotherme, parfait !

Bon, les jackfruits et chikkus séchés, ça pouvait se caser n’importe où et sans précaution aucune.

Les cajous étaient déjà rangées, elles, et ce, depuis plusieurs jours, tout comme les petites pochettes et les mouchoirs brodés.

J’avais aussi glissé quelques cartes postales à distribuer, ça irait plus vite que de passer par la boîte aux lettres indienne, et surtout, distribution assurée.

Voilà, lui avait fait provision de fruits frais, soigneusement emballés dans de la mousse trouvée sur la route, véridique, et stockés dans des cartons de récup aussi.

Pendant ce temps-là, j’avais conditionné avec précaution dans des bouteilles de plastique les graines de cajous et jackfruits.

Celles-là même, qui, après un séjour en terre de deux semaines, présentaient des tiges dépassant les vingt centimètres…

Bref, on verrait bien qui, de tout ce petit monde, allait résister à 72:00 de transit avant de pouvoir enfin respirer à plein poumon… le bon air de France !

Bien à vous,

Isabelle

Vadouvan de Pondichéry

Le vadouvan est un mélange d'épices douces prêtes à l'emploi, aux origines indiennes et adaptées à la cuisine français...

8,90 €

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.