“Et l’art dans tout ça ?”

28/11/2013 Bonjour à toutes et à tous,

Fusain
Fusain

Deux infos se sont croisées ces derniers temps à propos d’un même thème, mais plutôt aux antipodes l’une de l’autre…

La première, c’est que dans ce paysage morose sur fond d’hiver glacial et de crise pétrolière, sociale, financière, politique, etc etc etc… il est un marché qui se porte TRES bien.

Puisque pour la première fois, il vient de dépasser le milliard d’euros, avec une progression de 15% par rapport à l’année 2012/2013.

C’est le marché de l’art contemporain dans le monde.

Si vous manquez d’idées, ça vous donnera peut-être une piste pour vos cadeaux de Noël 🙂

Après, les goûts et les couleurs, ça n’a pas de prix…

Et puis, il y a une deuxième info concernant toujours le monde de l’art, mais celle-ci est plutôt polémique.

1506 œuvres d’art ont été retrouvées chez un habitant munichois, apparemment spoliées ou confisquées pendant la guerre à des peintres, collectionneurs ou galeristes juifs pour la majeure partie d’entre elles.

L’homme contrôlé dans un train entre Munich et la Suisse montre des signes de nervosité quand il lui faut justifier des 9000€ en coupures qui voyagent avec lui.

Cela suffit pour que son cas intéresse la police, d’autant plus que cet homme n’existe pas au sens administratif de son pays, et là ça se complique : la fouille de son appartement aboutit à la découverte de ce fabuleux trésor.

On comprend alors pourquoi l’affaire est dévoilée seulement deux ans après.

Il faut remonter dans le passé de cet homme de 80 ans qui a hérité pas vraiment légalement des biens de son père, lui-même acquéreur peu scrupuleux et de façon pas toujours honnête, de nombre de ces œuvres…

Si ce scandale, oui, il s’agit bien d’un scandale, a mis tant de temps à être révélé, c’est parce que derrière tout ça il y a un douloureux passé qui ressurgit et n’a pas fini de faire parler de lui…

Et l’art dans tout ça ?

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.