Et pour quelques Roupies de plus - Crédit photo izart.fr
Et pour quelques Roupies de plus - Crédit photo izart.fr

« Et pour quelques Roupies de plus »

16/08/2020 Bonjour à toutes et à tous,

Plongée dans l’action et l’actualité, j’en aurais presque oublié une des raisons pour laquelle je ne rentrerai pas de sitôt en France.

En détaillant la note des courses de la semaine, ça m’est vite revenu à l’esprit.

Un ananas 0.40€ et pour quelques roupies de plus, 0.60€, j’ai une demi douzaine d’oeufs bio.

Autant que je m’en souvienne, c’est moins que prix d’un seul oeuf bio en France

Un pamplemousse 0.40€, du gingembre 0.10€, deux avocats 1.20€, une noix de coco 0.30€, une dizaine de bananes 0.30€, un litre d’huile de moutarde 2.50€…

Et je précise qu’elle est bio, comme tous les fruits et légumes que je sélectionne à l’épicerie, parce que produits à Auroville.

J’ai même trouvé un vinaigre organic de mangue et fruits fabriqué ici aussi, suis impatiente de le tester 😋

Parce qu’après avoir vérifié avec L. l’étiquette de mon vinaigre de cidre bio certifié Made in India, nous avons constaté qu’il était issu de… Spanish apples.

J’en suis encore à me demander si c’est le nom d’une variété, ou si ce sont vraiment des pommes qui proviennent d’Espagne 😱

Bref, je n’oublie pas que dans mes choix d’émigrer, le facteur économique est crucial.

Cela ne m’empêche pas de garder mes bonnes habitudes appliquées en France, et de tout gérer à l’économie, sans gaspillage, ni excès.

Je ne mange pas de tomates en ce moment puisque ce n’est pas le légume de saison.

Et franchement ici c’est plus réjouissant qu’en territoire français, parce que le choix de fruits et légumes est énorme, quelle que soit la saison.

Je n’ai pas du manger de pommes de terre ni de choux depuis près d’un an !

Certes, il y en a chez l’épicier du coin mais c’est hors de prix et uniquement pour satisfaire une certaine clientèle occidentale.

Cette semaine, j’ai tout de même craqué pour un tout petit bouquet de brocolis qui m’a coûté la modique somme de… 60 centime d’euros.

A ma grande surprise, le dégustant tel quel avec un filet d’huile après une cuisson vapeur… j’ai constaté qu’il n’avait aucun goût de brocolis !

Ça m’a calmé net l’envie d’y revenir.

Certes, dans les congélateurs de certaines épiceries vous trouverez des petits pois dans des emballages plastique qui remplissent les poubelles, mais à quoi bon ?

Autant manger local, bio et de saison, vu le prix des ananas, noix de coco, bananes et avocats, c’est clair que je n’en aurai jamais autant mangé qu’ici !

Sans compter tous ceux que je n’aurais pas trouvé dans mon épicerie bio occitane.

A moi soursop, petites bananes sauvages poussées sans hormones, car oui leur taille est le meilleur indicateur, chicken spinach et autres verdures locales.

Sans compter sur notre circle garden que nous tentons sans relâche de protéger des dents de rongeurs et autres becs de paons…

Et bien sûr je soigne la nursery devant ma porte qui promet des tomates pour bientôt !

Bon allez, sur ces bonnes paroles, je vais aller préparer mon petit déjeuner, voyons… ananas, bananes, coco, anone, pamplemousse…

Bien à vous,

Isabelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.